Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 23:02

 

 

 

Le glam metal (« glam » venant du terme « glamour »), ou pop metal, était l'un des styles de metal les plus populaires dans les années 1980, souvent appelé Hair Metal par les détracteurs. Le son de ce genre, comme son nom l'indique, est situé entre le son du heavy metal de Black Sabbath, le son du hard rock de Kiss, et le son du glam rock de Sweet. Une sorte de Arena Metal dont les textes traitent de fête, de sexe, de voitures de courses, d'alcool et de passer du bon temps, amenant évidemment un large public masculin. Mais le glam metal est aussi connu pour avoir introduit des power ballad, ce qui permit d'acquérir également un public féminin, une première dans l'histoire du heavy metal.

 kiss

Les groupes de glam metal étaient connus pour leur utilisation des solos de guitare, leur chanteur/leader énergique, souvent blond et séduisant, faisant craquer toutes les adolescentes, et leurs batteurs qui arrivaient non seulement à jouer des morceaux techniquement complexes, mais aussi à mettre en avant un spectacle divertissant influencé par Alice Cooper et Kiss. Beaucoup de groupes utilisaient du fond de teint et du mascara et portaient des vêtements de cuir noir et/ou de jeans avec des foulards ou des clous. Ils avaient également, la plupart du temps, des chevelures crêpées et permanentées. Mötley Crüe, Poison, Twisted Sister et Ratt sont des exemples de groupes jouant ce genre de metal.

 

Histoire

Origines

À la fin des années 1960, Alice Cooper (Vincent Furnier) et son groupe du même nom inventent le shock rock en mettant en scène un spectacle provoquant : Alice Cooper y décapite des poupées à la hache et en fin de concert, Alice se fait pendre ou électrocuter sur une chaise électrique, ou décapiter sur une guillotine artificiellement. Tout cela n'est évidemment qu'une mise en scène, Alice Cooper revenant sur scène tel un homme immortel pour jouer ses rappels. À partir de 1973, Kiss, avec maquillages, costumes, musique heavy metal aux relents pop et concerts spectaculaires (explosions, feux d'artifice, flammes, confettis, fumée verdâtre, crachats de sang et de feu par le chanteur/bassiste Gene Simmons qui ne cesse de montrer sa légendaire grande langue, le guitariste Ace Frehley qui tire des roquettes avec sa guitare, le chanteur/guitariste Paul Stanley qui survole la foule sur un câble et qui, en fin de concert, détruit sa guitare, le batteur Peter Criss qui s'envole dans les airs avec sa batterie) est l'un des précurseurs du glam metal et est même considéré comme un groupe de ce genre, il l'est encore plus de 1983 à 1995, période durant laquelle le groupe retirera son maquillage et ses costumes pour adopter un look cuir/mascara proche de celui de Mötley Crüe, Ratt et Bon Jovi. À partir de 1995, les membres de Kiss remirent les maquillages et les costumes qui les avaient établis au rang de légendes du rock. L'influence de Kiss est majeure sur le glam metal, la plupart des groupes du genre citent en effet Kiss comme leur influence principale.

 

Première vague de glam metal (1973-1984)

La même année que la formation de Kiss débute Twisted Sister, autre groupe majeur du glam metal. Au départ, le groupe est plus classé dans le glam rock et il faudra attendre l'arrivée du chanteur Dee Snider pour que le groupe devienne un groupe heavy metal avec un look particulièrement choquant. Mötley Crüe arrive au début des années 1980 et remportera un succès monstre grâce à des chansons heavy et entraînantes à la fois. Le groupe entre également dans la légende en raison de ses nombreux excès de drogue, de sexe et d'alcool. W.A.S.P. arrive en 1982 avec mascara et costumes et en jouant une musique heavy metal agressive et contenant des paroles controversées et vulgaires, le tout servi lors de concerts horrifiants rappelant le shock rock d'Alice Cooper. Le groupe Ratt aura également beaucoup de succès avec un look coloré et des paroles à connotations sexuelles. Dokken et Quiet Riot, de leurs côtés, vont adopter une image un peu glam mais donneront priorité à leur musique très heavy metal. Kiss, Mötley Crüe, Twisted Sister, W.A.S.P., Ratt, Quiet Riot et Dokken sont donc les représentants de la première vague de glam metal. À ce moment, le Sunset Strip à Los Angeles devient la capitale du glam metal. Clubs, boîtes de nuit et bars de danseuses nues abondent dans ce quartier de la métropole californienne. Le Sunset Strip sera largement fréquenté par des groupes comme Mötley Crüe et Van Halen.

 scarlet-red_band

Cependant, c'est en 1983 que le mouvement prend une réelle ampleur commerciale. En effet, l'arrivée en tête des classements de "Metal Health", album de Quiet Riot, démontre aux yeux des maisons de disques que le glam metal est viable commercialement parlant. Jusqu'à alors, la célébrité et le succès acquis par les groupes comme Twisted Sister, Mötley Crüe ou W.A.S.P., bien que respectables, n'étaient pas comparables à ceux d'artistes plus orientés pop/rock : à ce moment-là, Quiet Riot avec "Metal Health" est le premier vrai groupe de glam metal des années 1980 à dépasser la barre symbolique du million d'albums vendus.

 

Dès lors, plusieurs albums dépasseront le million de copies ; on peut citer, entre autres, "Out of the cellar" de Ratt et "Stay hungry" de Twisted Sister, tous deux sortis en 1984.

 

Seconde vague de glam metal (1985-1991)

La première vague de groupes glam metal sera suivie, à partir de 1985, par une seconde vague lancée à partir du Sunset Strip: Poison, Cinderella, Skid Row, Warrant, Faster Pussycat, L.A. Guns, etc. Parallèlement, le jeune groupe Bon Jovi réinvente le style en donnant moins d'importance au mascara et aux costumes pour adopter un look cuir, jeans et cheveux longs et jouer un heavy metal encore plus pop, plus taillé pour les stations de radio, d'où son nom de hard FM, style comprenant également Europe entre autres. Les détracteurs connaissant mal les deux styles auront tendance à les unir en un seul style, le hair metal, nommé ainsi en raison de la chevelure crêpée et permanentée de la plupart des musiciens de glam metal. Néanmoins, l'expression hair metal a aujourd'hui plus ou moins perdu son caractère négatif et est souvent utilisé pour décrire les groupes de glam metal et de hard FM. Vers 1988, le glam metal est à son apogée. Le style est encore plus populaire car il domine les ondes de MTV aux États-Unis. Les vidéo-clips de Kiss, Bon Jovi, Mötley Crüe, Twisted Sister et de tous les autres groupes de hair metal passent en boucle. Leurs albums et leurs singles dominent les palmarès. Devant le large succès du style, des groupes de heavy metal traditionnel qui avaient déjà atteint la gloire décident de s'essayer au style le temps d'un single ou deux, parfois avec un album complet: Scorpions, Ozzy Osbourne et même Judas Priest, entre autres.

 

Guerre avec le PMRC

Parents Music Resource Center est un groupe de pression américain créé en 1985, dénonçant l'évocation du sexe, de la violence, du satanisme et l'utilisation d'alcool et de drogues dans l'univers de la musique. À cette époque, certains groupes de glam metal, comme W.A.S.P. et Mötley Crüe, utilisaient des paroles controversées dans leurs chansons, faisant du glam metal l'ennemi numéro 1 du PMRC. La première action du PMRC fut d'établir une liste de quinze succès à proscrire. Parmi ceux-ci, 3 groupes de glam metal, 4 groupes d'heavy metal et 2 groupes de hard rock s'y trouvent:

-  Judas Priest - Eat Me Alive pour sexe (Heavy metal)

-  Mötley Crüe - Bastard pour violence (Glam metal)

-  AC/DC - Let Me Put My Love Into You pour sexe (Hard rock)

-  Twisted Sister - We're Not Gonna Take It pour violence (Glam metal)

-  W.A.S.P. - Animal (Fuck Like a Beast) pour sexe (Glam metal)

-  Def Leppard - High 'n Dry pour drogue et alcool (Hard rock)

-  Mercyful Fate - Into the Coven pour occultisme (Heavy metal)

-  Black Sabbath - Trashed pour drogue et alcool (Heavy metal)

-  Venom - Possessed pour occultisme (Thrash metal)

 

Le PMRC a aussi accusé entre autres Van Halen, Kiss et Queen d'introduire des messages subliminaux dans leurs chansons afin d'inciter l'auditeur à prendre de la drogue et à vénérer Satan. Ozzy Osbourne et Judas Priest furent traînés en cour de justice et accusés d'être responsables du suicide de deux jeunes adolescents qui écoutaient du heavy metal et qui auraient été influencés par des messages subliminaux, mais Ozzy Osbourne et Judas Priest gagnèrent, les messages subliminaux se révélant infondés et le PMRC n'ayant aucune preuve que le suicide soit dû à ce qu'ils écoutent. Évidemment, tous les groupes accusés se défendirent et Dee Snider, chanteur de Twisted Sister, se fera porte-parole du mouvement metal dans son ensemble et ira plaider en faveur des groupes de metal en tout genre devant un jury du PMRC, où il démolira et ridiculisera les arguments du PMRC.

 

Déclin (1991-1996)

Vers 1988-1989, le glam metal et le hard FM sont à leur sommet de popularité, mais une nouvelle génération de jeunes arrive dans les années 1990 et trouvent ces groupes totalement ridicules. De plus, un documentaire sorti en 1988, soit The Decline of Western Civilization Part II : The Metal Years, explore l'univers du heavy metal et du glam metal. Les images et les interviews réalisées lors du documentaire démontrent l'envers du décor: Chris Holmes, le guitariste de W.A.S.P. qui se vide une pleine bouteille de vodka dans la bouche et sur la tête; Steven Tyler, chanteur d'Aerosmith, qui avoue avoir dépensé des millions de dollars en drogue; Paul Stanley, guitariste rythmique et co-chanteur de Kiss qui se fait interviewé dans son lit entouré de filles peu habillées; et finalement, différents musiciens qui, en ridiculisant les groupies et leurs admiratrices, donnent une image sexiste et machiste du glam metal. Selon le documentaire The Story Of Metal de la chaîne VH1, le film The Decline of Western Civilization Part II: The Metal Years a totalement écœuré et dégoûté les adolescents fans de glam metal, ils auraient donc décidé d'abandonner le metal du Sunset Strip pour écouter du thrash metal (venu de San Francisco avec, principalement, Metallica, Megadeth, Slayer, Anthrax et Overkill) ou, surtout, du grunge. De Seattle, la vague grunge, avec Nirvana comme chef de fil, va déferler sur l'Amérique du Nord et balayer le glam metal.

 

Troisième vague de glam metal (1997-aujourd'hui)

Dans les années 1990 et début 2000, une série de groupes glam metal des années 1980 se reforment en remportant beaucoup de succès, Mötley Crüe entre autres. Depuis la fin des années 1990, Marilyn Manson mélange metal industriel, shock rock et glam metal, remportant un grand succès, mais inquiétant les parents et les organisations religieuses. De plus, Marilyn Manson devient célèbre pour ses abus de drogue et des actions sexuelles et obscènes lors des concerts, choses qui étaient largement répandues lors de la grande époque glam metal des années 1980. Au début des années 2000, une poignée de nouveaux groupes commencent à faire revivre le glam metal pour de bon. The Darkness, Buckcherry et Beautiful Creatures sont les premiers représentants de cette nouvelle vague glam metal, même s'ils ne sont pas réellement des groupes de glam. Leur musique ressemble plus à un hard rock influencé par le glam metal. Le style revient donc véritablement sur le devant de là scène à partir du début des années 2000 avec des groupes comme Wig Wam, Vains of Jenna, Andrew W.K., Hardcore Superstar, Endeverafter, Black Rain, Dirty Penny, Malice in Wonderland et Crashdïet.

 

Groupes de glam metal

Principaux groupes

Bon Jovi, Cinderella, Kiss, Mötley Crüe, Poison, Ratt, Twisted Sister, W.A.S.P., …

 

 

Clip

Livin' On A Prayer (Bon Jovi)

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Cette page est copie depuis l'article Glam Metal l'encyclopédie libre Wikipédia, qui a pu être modifié depuis. Par dérogation avec le reste de ce site, le contenu de cet article est accessible sous la licence GFDL. »

Repost 0
Published by Rémi - dans Genres de Metal
commenter cet article
31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 03:18

 

Origines stylistiques : Metal chrétien, Black metal

 

Origines culturelles : Etats-Unis d'Amérique; milieu des années 1990

 

Histoire
L'unblack metal est la variante chrétienne du black metal. C'est un genre controversé, car les fans de black metal pensent que le nihilisme est la base du black metal. Ce genre est parfois appellé HUBM, ou "Holy UnBlack Metal". Apparemment, le premier groupe de unblack était Horde, qui a sorti anonymement son premier album, Hellig Usvart, en 1994 avec Nuclear Blast Records. Cet album a causé beaucoup de controverse dans la scène black metal, et des menaces de mort ont été envoyées aux quartiers généraux de Nuclear Blast Records en demandant à la maison de disques de révéler les noms des membres du groupe. Horde n'avait joué qu'un seul concert avant de se séparer, et le seul musicien qui faisait partie du groupe était le batteur, Jayson Sherlocke, qui portait une capuche pendant le spectacle. Malgré la disparition rapide de Horde, beaucoup d'autres groupes sont arrivés pour les remplacer. Antestor avait sorti leur album, "The Return of the Black Death", en 1998, sur Cacophonous Records, l'une des plus grandes maisons de disques de black metal en Europe. Mais quand la maison de disques découvrit que les membres étaient chrétiens, elle les a immédiatement laissé tomber. Bien que l'unblack metal n'a pas reçu de succès du grand public dans la musique (chrétienne ou non), quelques groupes, comme Crimson Thorn, ont joué au Cornerstone Festival, l'un des plus grands festivals dans l'Illinois.

 

Quelques groupes

Anorexia Nervosa (Redemption Process seulement)

Antestor

Crimson Moonlight

Crimson Thorn

Drottnar

Extol

Fearscape

Frost Like Ashes

Holy Blood

Horde

Lengsel

Slechtvalk

Vaakevandring

 

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Cette page est copie depuis l'article Unblack Metal  l'encyclopédie libre Wikipédia, qui a pu être modifié depuis. Par dérogation avec le reste de ce site, le contenu de cet article est accessible sous la licence GFDL. »

Repost 0
Published by Rémi - dans Genres de Metal
commenter cet article
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 13:27

Présentation générale

Le gothic metal (ou goth metal) est un genre musical se trouvant à la croisée du Doom-Death, du heavy metal et de la musique gothique. Il s'est développé au début des années 1990 en Europe et aux États-Unis.

 

Origines stylistiques : Doom Metal

Origine : Europe (années 90), USA

Genres associés : Doom metal, Ethereal wave, metal symphonique

Instruments utilisés : Guitare, Basse, synthétiseur, Batterie, parfois violon ou alto

 

Confusion entre metal et mouvement gothique

En raison de nombreuses confusions, il est important en premier lieu de préciser que le gothic metal ne fait pas partie à propement parler des genres rattachés à la musique gothique d'origine. Il y a en effet une confusion fréquente de la part du public entre le metal et le mouvement gothique. Il s'agit pourtant bien de deux mouvements distincts, là où le heavy metal a développé ses innombrables sous-genres, le mouvement gothique a aussi développé ses propres genres musicaux spécifiques: le rock gothique, la darkwave, le death rock et la batcave qui sont des styles qui ne sont absolument pas liés au metal à l'origine.

En fait, la confusion entre ces deux mouvements provient du fait que certains groupes de metal (tout particulièrement de doom-death) au début des années 90 se sont inspirés de certains éléments de la musique gothique pour la mélanger avec leurs propres bases metal, ce qui a engendré le gothic metal. Mais c'est un genre qui n'est pas officiellement reconnu à proprement parler comme musique gothique pour la communauté gothique, bien que souvent appréciée par les gothiques. Ainsi, le gothic metal ne doit pas être considéré comme un genre appartenant en premier lieu à la musique gothique, il s'agit seulement d'un sous-genre du metal s'inspirant plus ou moins librement d'éléments gothiques.

 

Caractéristiques générales du gothic metal

Contrairement à une idée reçue le goth metal ne se définit pas nécessairement par un simple recours à un chant féminin. Même si c’est un trait fréquent. Tous les groupes de gothic metal n’ont pas nécessairement recours au chant féminin. Et tous les groupes de metal ayant recours au chant féminin ne sont pas nécessairement du gothic metal.

L’esthétique du gothic metal ne répond pas non plus nécessairement à une filiation directe avec le rock gothique ou la darkwave. Néanmoins beaucoup des groupes pionniers du gothic metal affichaient des influences plus ou moins marquées avec les différentes formes de musique gothique des années 1980 (rock gothique, Darkwave, Deathrock). Mais à la base une grande partie des groupes de metal gothique proviennent de la scène doom metal.

Bien que pouvant varier d’une tendance à l’autre, les caractéristiques générales du Gothic metal se définissent avant tout dans la façon dont la musique tend à connoter une atmosphère contrastée tintée à la fois de mélancolie, de douceur d’une part et d’un caractère plus ou moins agressif et morbide d’autre part. On parle parfois de romantisme sombre pour définir ce type atmosphère.

 

Les différents courants

On peut distinguer trois grandes tendances dans le metal gothique : Le doom gothic, le gothic metal mélodique et l'electro-goth metal. Mais comme dans tout style il n’y a souvent pas de délimitation hermétique stricte.

Courant doom-gothic

C’est le courant principal et historique. À l’origine ce genre provient de la scène doom, et tout particulièrement le doom-death. Ce style se caractérise le plus souvent par une rencontre entre le doom et des musiques atmosphériques associées au mouvement gothique tels que la darkwave (et tout particulièrement ses branches dites "ethereal wave"(ou "heavenly voices") et la musique gothique dite «  néoclassique ») et parfois dans une certaine mesure le rock gothique. L'un des pionniers du genre par exemple Paradise Lost, outre ses bases doom death a été largement inspiré de groupes d'ethereal wave comme Dead Can Dance et de rock gothique comme Sisters of Mercy. C'est également le cas de groupes tels que Theatre of Tragedy, Tristania, Crematory, Moonspell, ect... . Ajouté à cette caractéristique certains groupes de metal gothique ont parfois aussi mélé des influences black metal (Tristania, Moonspell, Penumbra, The Sins of thy Beloved notamment)

Cette tendance est apparue lorsque certains groupes de doom death ont commencé à mettre en avant des aspects plus mélodiques et atmosphériques, tels qu’une mise en avant de piano, de violon, ainsi que parfois le recours au chant féminin. Ce style se caractérise donc par une rencontre entre d’une part le caractère sombre et morbide du doom, la lenteur et la lourdeur des guitares du doom et d’autre part le caractère mélancolique et éthérée de ces musiques atmosphériques. Cette tendance de par sa forte base doom et parfois Black se distingue des autres courant gothic metal par son caractère extrêmement sombre. On peut distinguer deux tendances dans ce courant en fonction du dispositif vocale assumé par les groupes : soit mixte (dit de la belle et la bête), soit masculine. La tendance principale et la plus populaire de ce courant c’est celle dite de la « belle et la bête », c'est-à-dire une musique basée sur le contraste entre deux vocalistes (masculin et féminin) mais il existe dans le genre une tendance se concentrant principalement sur la voix masculine.

Tendance doom-gothic dite de la « belle et la bête »

La tendance principale et la plus populaire de ce courant c’est celle souvent désignée sous l'appellation de "belle et la bête" (Beauty and the Beast). Il s’agit d’une musique basée sur le contraste entre deux vocalistes (masculin et féminin). Ce style se caractérise par un dialogue entre une voix masculine en death grunt et une voix féminine angélique et éthérée. Cette esthétique est apparue lorsque des groupes de doom-death tels que Paradise Lost ou Anathema ont commencé à ajouter des voix féminines et des parties de clavier à leur musique. Bien que la chanson Gothic de Paradise Lost soit considérée comme la première chanson de gothic metal, Celtic Frost avait déjà utilisé ce mélange de grunts et de voix féminines en 1987 sur leur album Into the Pandemonium. Mais c’est bien Paradise Lost qui a constitué une influence majeure sur le genre. Bien qu’encore principalement marqués par le doom metal strict, les chanson « gothic » (de l’album gothic) et Christendom (dans l’album Icon) de Paradise Lost constituent en quelque sorte le prototype de l’esthétique de ce qui deviendrait la metal gothique de type « belle et la bête ».

Mais si les premiers groupes de doom-death cités plus haut avaient recours sporadiquement à des voix féminines dans leurs musiques, c'est le groupe hollandais The Gathering et le groupe norvégien The 3rd And The Mortal qui furent les premiers groupes de doom à systématiser le recours à une chanteuse à part entière.

Ce sont les traits qui ont établi les prémisses d'une marque stylistique fréquente du gothic metal qu’a rapidement adopté le premier groupe de gothic metal à part entière Theatre of Tragedy, puis entérinée peu de temps après par On Thorns I Lay, Trail of Tears, Tristania, The Sins of Thy Beloved ou encore Penumbra.

Groupes representatifs de cette tendance

Theatre of Tragedy (début de carrière), Tristania, The Sins of Thy Beloved, On Thorns I Lay(début de carrière), Trail of Tears (début de carrière), Penumbra, Sirenia (début de carrière), Draconian, Estatic Fear, Macbeth (début de carrière), Within temptation (début de carrière), Beseech (début de carrière).

Quelques albums representatifs :

-Theatre of Tragedy: Theatre of Tragedy et Velvet Darkness they fear

-Tristania: Widow Weeds, Beyond the Veil (entre autres)

-On Thorns I Lay: Orama

-Within temptation: Enter

-The Sins of Thy Beloved : Lake of Tears et Perpetual Desolation

-Draconian: Where Lovers Mourn (2003), Arcane Rain Fell (2005)

Tendance doom gothic masculine

D’autres groupes issus de la scène doom et/ou death ont également abordé ce style mais en mettant une emphase plus marquée sur le chant masculin. Contrairement à certaines croyances, le gothic-metal ne se réduit pas nécessairement à l'adjonction d'une voix féminine. Même si ce type d'esthétique représente la majeure partie du genre. Le fait qu’on associe souvent le style gothic metal au chant féminin fait que cette tendance est souvent occultée et est parfois même considérée comme doom simple.

Cette tendance se caractérise souvent soit par une mise en avant de chants masculins claires et graves, soit par une alternance entre une voix masculine grunt et une voix masculine claire souvent grave.

Des groupes de doom-death originels comme Paradise Lost, Anathema ou My Dying Bride ont souvent présenté dans leurs musiques différentes traites de gothique. C’est pour cette raison que certains considèrent des albums comme Gothic de Paradise Lost comme des albums de gothique à part entière, même s’ils restent principalement du doom-death. Parmi les premiers groupes masculins strictement gothique, citons Type O Negative, dont l’album Bloody Kisses en 1993 constitua une influence majeure pour le gothic metal. Le groupe développe une esthétique gothique différente dont les racines sont à chercher du côté du doom originel de Black Sabbath, du thrash et du rock gothique. Bien qu'il s'éloigne du style dérivé du Doom-death, ce style sera également appelé Gothic metal.

Parallèlement au début des années 1990, le groupe allemand Crematory originellement Death et Doom death, va développer une esthétique gothique basée sur un doom death atmosphérique qu’il tintera de romantisme et auquel il ajoutera des influences du rock gothique (tels que Sisters of Mercy) avec notamment des albums comme (Illusions ou Awake). C’est également cette voie qu’emprunte au début de sa carrière le groupe allemand Lacrimas Profundere, parallèlement à l’émergence du courant Belle et la Bête au milieu des années 1990 développent une esthétique doom-gothique sombre et dépressive directement marqués par leur origines doom-death mais incluant une certaine mélodicité, certains arrangements plus gothique à base de piano et violon, et occasionnellement quelques passages en chant féminin.

Dans une approche similaire le groupe suedois Tiamat dans leur album Wildhoney, développe une esthétique doom-gothique sombre et dépressive directement marqués par le doom mais empruntant aussi certains traits aux musiques gothiques tels que le rock gothique, le death rock et l’ethereal wave.

Au Portugal Moonspell provenant originellement de la scène Black metal et folk, développera avec son album Irreligious une esthétique doom-gothique s’appuyant sur un contraste entre ambiances sombres et passages metal aux inflexions black. En terme de chants masculins, plus récemment le groupe Trail of Tears s’est distingué en changeant leur chant de type belle et la bête, pour un contraste entre un voix grunt et voix de ténor à la place d’une voix soprano.

Groupes caractéristiques : Paradise Lost, Type O Negative, Lacrimas Profundere (début de carrière), Moonspell (selon les albums), Crematory (début de carrière), Tiamat (début de carrière), Cryptal Darkness, Trail of Tears (récents albums), The Eternal, Valkiria.

Quelques albums representatifs:

Paradise Lost: Gothic, Icon, Draconian times

Lacrimas Profundere: albums: La naissance d’un rêve, Memorandum

Crematory: Illusions, Awake

Type O Negative: Bloody Kisses

Moonspell: Irreligious

Tiamat: Wildhoney

Courant gothique mélodique

Descendant directement de la tendance doom-gothic, le gothic metal melodique est une tendance plus douce qui est apparue à la fin des années 1990. Un certain nombre groupes séduits par les passages mélodiques et mélancoliques du style doom-gothique, vont mettrent l’emphase sur cet aspect et diminuer les éléments sombres et agressifs du death et du black. Ces groupes peuvent garder certains éléments du doom, comme la lenteur ou l’emploi de la double pédale de grosse caisse, mais c’est le caractère mélodique et évanescent qui prend le dessus dans cette tendance. Les éléments acoustiques guitares, pianos ou cordes et d’autre part les nappes de synthé aériennes sont mis en avant. Dans cette tendance c’est souvent la mélodicité et la douceur des chants féminins qui sont mis à l’honneur, mais gardent un certain nombre de traits gothiques et doom. Elle met donc une emphase sur les influences ethereal et ambiant tout particulièrement. Outre la mélodicité et une plus grande accessibilité, la musique se caractérise par des tempos lents ou mid tempo, et par une mélancolie introspective. Cette tendance constitue souvent une espèce d’intersection entre le doom gothic d’origine et d’autres tendances esthétiques comme l’heavenly voices, le metal electro gothic, le rock ambiant ou le metal symphonique. Bon nombre de groupes influencés par / ou jouant du gothic metal mélodique se sont souvent orientés vers l’un de ces styles par la suite. On peut distinguer ici aussi une tendance féminine ou mixe et d’autre part plus masculine.

Tendance vocale féminine ou mixte

Outre la mélodicité et une certaine douceur mise en avant, cette tendance met tout particulièrement à l’honneur le chant féminin. De par sa mélodicité et la présence de chanteuses, cette forme de gothic metal est tout souvent confondue à tort avec le symphonic metal. Mais ces groupes malgré une plus grande accessibilité gardent des racines gothiques à travers une mise en avant d’influences de l’ethereal tout particulièrement. Certaines influences légères doom originelle peuvent parfois persister. Les atmosphères mélancoliques et les tempos lents y sont à l’honneur. L’album Aegis de Theatre of Tragedy constitue un des exemples les plus représentatifs de cette tendance.

Groupes caractéristiques

The 3rd and the Mortal (début de carrière), Theatre of Tragedy (fin des années 1990), Lacuna coil (début de carrière), On Thorns I Lay (milieu de carrière), Avrigus, Elegeion, Within Temptation (EP : The Dance), Todesbonden. Le groupe Tristania écrit occasionnellement certaines chansons dans cette esthétique (Cure, Shadowman, The Modern End, Destination Derparture)

Albums représentatifs

The 3rd and the Mortal, album: Tears Laid in Earth.

Theatre of Tragedy, album: Aegis

Lacuna Coil: Ep Lacuna Coil, album Unleashed Memory

On Thorns I Lay, Albums Crystal Tears, Future Narcotic

Avrigus album: Ep: The Final Wish, the secret Kingdom

Elegeion, album: The eyes of Regret

Within Temptation: EP The Dance

Tendance vocale masculine

Cette tendance masculine moins généralisée reprend la majeure partie des traits de la précédente mais met une emphase sur la voix masculine. Elle est généralement résultante d’une évolution mélodique de groupes jouant une musique plus sombre. Cette tendance esthetique ne represente en général qu'une facette des groupes qui l'abordent.

Albums caractéristiques

Anathema- Alternative 4

Type O Negative- October Rust

Lacrimas Profundere- Burning : A Wish.

Tiamat - Skeleton Skeletron.

Courant dit "electro goth metal"

Des groupes comme Paradise Lost, Theatre of Tragedy, Crematory, Tiamat ou Beseech ont développé à la fin des années 1990 un autre type d'esthétique gothic-metal qui diminue les influences du doom et met une plus grande emphase sur les influences du rock gothique et surtout de la darkwave originel, ainsi que de la musique industrielle, en réutilisant de nombreuse caractéristiques de ces genres, (chant monocorde grave, rythmes midtempo, sons éléctroniques et ambiances froides) .

Il a noter que cette tendance flirte parfois de très près avec l'esthetique du metal industriel, Certains groupes de metal industriel (ne provenant pas originellement du doom-gothic metal) tels que Gothminister ou Deathstars peuvent à cet égard être dans une certaine mesure rattachés à ce courant du à leur influences gothiques. Inversement certains groupes de gothic metal comme Theatre of Tragedy ou Crematory franchissent parfois la limite et s'aventurent parfois sur les terrains de l'industriel pur.

Paradise Lost est un des premiers à avoir initié ce glissement avec son album One Second en 1997 et mélangera donc un metal adouci aux influences marquées du rock gothique, de la dark wave, et parfois même de la new wave. Malgré ce rapprochement de la musique gothique, l'éloignement des racines "doom-gothic" que certains de ces groupes avaient initiée au début des années 1990 leur a parfois valu des reproches d'abandon du style gothique. Ce qui est faux en soi puisqu'au contraire ils s'en rapprochent.

La musique du groupe Type O Negative est aussi parfois associée à cette tendance, même si contrairement aux autres, le groupe garde ses racines doom de façon marquante, mais le groupe met aussi en avant un certains nombre de sonorités rappelant le gothic rock des années 1980.

Groupes caractéristiques

Paradise Lost (deuxième partie de carrière), Theatre of Tragedy (deuxième partie de carrière), Crematory (deuxième partie de carrière), Beseech (deuxième partie de carrière), Gothminister, Deathstars, Type O Negative.

Albums caracteristiques

Paradise Lost- One second, Symbol of Life, Paradise Lost

Theatre of Tragedy- Music, Assembly

Crematory- Act 7, Believe

 

Caractéristiques spécifiques du style

Le gothic metal se caractérise par un jeu de contraste continuel : entre douceur et dureté, distorsion et acoustique, différents types de couleurs de voix et différents types de timbre, etc….

Cela se traduit par l’emploi d’un certains nombres de traits récurrents :

Harmonies

Progressions harmoniques

L’emploi d’harmonies mineures, connotant traditionnellement la tristesse et la mélancolie. Le gothic metal s’appuie sur une harmonie tonale relativement stable. Il privilégie tout particulièrement les harmonies modales s’appuyant sur le mode de la (c’est-à-dire la gamme mineure naturelle).

Il a recours aussi parfois, par référence à la musique classique, à des harmonies basées sur la gamme mineure harmonique connotant des atmosphères plus tragiques.

Le gothic metal a aussi recours à des progressions harmoniques caractéristiques du doom ou du death metal, comme l’usage de chromatisme ou de relations de tritons connotant des ambiances plus sombres et morbides.

Accords

Le gothic comme la plupart des sous genres du metal a principalement recours aux power chords dans les passages amplifiés, mais il laisse une part plus importante à des accords complets joués le plus souvent en arpèges notamment dans les passages clairs.

Tempos et groove

Le gothic metal d'origine reprend généralement les rythmiques lourdes du doom metal. Il privilégie donc souvent les tempos lents concourant à créer un climat de relâchement prompt à suggérer la tristesse et la mélancolie. Mais il adopte aussi fréquemment des rythmiques heavy metal traditionnel en mid-tempo. Ces rythmes en mid-tempo étant privilégiés tout particulièrement dans le courant dit "electro-goth metal"

Comme les autres sous-genres du metal, le genre se caractérise souvent par une dynamique rythmique en staccato par le jeu fréquent de guitare en palm mute, créant cette texture rythmique saccadée typique du metal.

Arrangements

Trait typique du genre, le gothic metal agrémente ou d’alterne fréquemment les rythmiques lourdes du metal traditionnel avec des passages plus doux joués en arpège à la guitare acoustique ou au clavier. Arrangements qui ne sont pas sans rappeler l’esthétique des ballades et des power ballades du heavy metal et du thrash metal des années 1980. Le gothic metal associe aussi très souvent aux rythmiques les longues plages de synthétiseurs qui renforce le caractère atmosphérique et pesant du style.

Sonorités et timbres

Comme tous les sous-genres du metal, le gothic metal a recours à une distorsion amplifiée.

En outre, à l’instar du doom, du thrash et du death, le gothic privilégie fréquemment la lourdeur des rythmiques en distorsion mettant l’emphase sur le registre grave : par une amplification des fréquences basses de la distorsion ou parfois par un accordage des instruments dans le grave ; voire dans l’extrême grave comme c’est le cas de Type O Negative qui accordent leur instruments une quarte en dessous de l’accord standard (si au lieu de mi).

Le gothic metal privilégie aussi beaucoup les effets de reverb, de delay et de chorus qui renforcent la profondeur et donnent une texture douce et brillante aux voix claires et aux instruments acoustiques.

Chants

Le genre favorise souvent la mélodicité du chant. Une mélodicité qui se caractérise en outre par de valeurs rythmiques longues. Ces chants s’appuient souvent sur des longues tenues de notes parfois sur plusieurs mesures. Ce qui donne un effet langui, évanescent, voire de statisme.

Mais les techniques de chants de type heavy metal, thrash ou doom-death en valeurs rythmiques brèves trouvent aussi souvent leur place dans le goth metal. Les premiers groupes de gothic reprenaient souvent l'usage du grunt typique du doom-death. Et dans le courant « Belle et la bête », ils sont souvent utilisés en alternance avec les chants mélodieux (exemple : Theatre of Tragedy, On thorns I lay, Tristania, Within Temptation).

Les voix masculines peuvent aussi parfois substituer au grunt originel, un chant eraillée de type Heavy/thrash (Lacuna Coil, Paradise Lost, Type Negative), ou à une voix grave de basse (Type O Negative, Moonspell, Paradise lost) ou encore privilégier un chant froid et monocorde s'appuyant sur des traits mélodiques minimalistes (Récent Theatre of Tragedy, Beseech, Paradise Lost occasionnellement).

Ces différents aspects pouvant être combinés aussi.

A côté de tous ces aspects généraux, les groupes selon les tendances ajoutent leurs spécificités stylistiques, selon le cas, recours à un chant féminin, à des arrangements classiques, à des sons électroniques.

 

Confusions stylistiques autour du terme Gothic metal

Ces différentes nuances du style, n'ont pas été sans amener de nombreuses confusions et de controverse quant à la définition du Gothic Metal et de son esthétique commune.

Gothic metal vs Power/symphonic metal à chanteuse

La popularité du courant "Belle et la bête" et son adoucissement ont rajouté à la confusion. Car beaucoup désormais tendent à assimiler tout groupe à chant féminin comme étant du gothic metal. On en vient à confondre les groupes de Symphonic metal/power metal à chanteuse, de pop-rock à chanteuse, de Doom/death faisant appel au chant féminin et de Gothic metal pur.

Ainsi de nombreuses personnes persistent à tort à considérer des groupes comme Nightwish, After Forever, Epica, Nemesea, Therion ou encore Evanescence comme étant du gothic metal. Bien que certains de ces groupes aient parfois des influences, voire des racines gothiques, leurs esthétiques actuelles n'en font pas pour autant des groupes de gothic metal à proprement parler. Nightwish par exemple s'appuie sur une base esthétique beaucoup plus orientée vers le power metal et le symphonic metal que le gothic metal pur. Des groupes comme After Forever ou Epica, même si on note parfois certaines influences plus marquées de gothic metal n'en restent pas moins orientées avant tout vers le power-metal et le symphonic metal.

La confusion s'étant malheureusement institutionnalisée, ces groupes sont désormais souvent qualifiés de Gothic metal par les médias.

Les quiproquo entre gothic et symphonic sont d'autant plus fréquents que des vrais groupes de Gothic metal tels que Tristania, Sirenia, Penumbra, Artrosis ou Trail of Tears par exemple ont eu reccours parfois à des arrangements symphoniques dans leurs chansons. Mais la musique de ces groupes reste malgré tout d'essence gothic-metal.

Gothic metal vs autres sous-genres de metal utilisant le concept de belle et la bête

Il est important de préciser que si le concept de "belle et la bête" à l'origine est principalement gothique, ce concept s'est étendu à d'autres sous-genres qui ne sont pas gothic metal, tels que les groupes d'avant-garde metal comme Ram-Zet ou Peccatum ou de metal épique comme Battlelore ou Epica. Ces groupes si ils sont inspirés par le genre ne sont pas à proprement parler du gothic metal, ils ne font que reprendre le dispositif vocal typique mais ne reprennent pas toutes les structures musicales typiques du metal gothique.

Gothic metal vs Gothic rock ?

Il existe également une controverse autour du terme « gothic metal », notamment par les fans de goth rock des années 1980 qui récusent l’emploi du terme « gothic » à propos des musiques dites «gothic metal». Il rejettent tout particulièrement le genre « belle et la bête » aux bases doom-death, ce style n'ayant selon eux que très peu de filiation avec les différents groupes de goth rock originel.

La confusion vient de l'emprunt d'un certain nombre de traits de la culture gothique par le gothic metal, sans toutefois s'inspirer forcément des bases musicales du gothic rock. Cependant ce reproche n'est pas toujours fondé, car certains groupes pionnniers du gothic metal ont repris à leur compte ces bases, comme Paradise Lost (dans sa période la plus récente).

Mais même des groupes à base doom-death, affichent ces influences, tels Tristania, Theatre of Tragedy, Crematory ou encore Trail of Tears dans leurs premiers albums. Mais si les groupes de doom-gothique n'incluent que peu de références directes au gothic rock ou au death rock, ils s'inspirent en revanche largement de l'etheral wave, musique qui est en grande partie rattachée au mouvement gothique.

Gothic metal & mouvement gothique

Les imbroglios sont d'autant plus nombreux qu'on tend à confondre le mouvement gothique, le public metal, le public gothique et la musique gothique elle-même. Le public gothique ne se limitant pas à écouter des musiques purement gothiques. Leurs horizons musicaux pouvant s'étendre à d'autres musiques à la périphérie de la culture gothique. Le public gothique d'ailleurs considère le gothic metal lui-même comme une style musical à la périphérie de leur culture. Mais la partie du public gothique qui apprécie le metal ne se limite pas forcément au gothic metal, il peut aussi écouter du doom, au metal industriel au metal symphonique, au black metal.

Ce qui a donc parfois pour effet de créer des confusions. Ainsi parfois certains ont cru bon de qualifier à tort des groupes comme Marilyn Manson ou Rammstein de gothique sous prétexte de développer une certaine imagerie gothique ou d'avoir des fans gothiques. Sans compter le fait que certaines maisons de disque de metal utilisent volontiers l'étiquette gothique même pour des groupes qui n'ont rien à voir avec cette esthetique, car elle est souvent vendeuse.

 

Thèmes

En général, les thèmes abordés par les chansons de gothic metal sont : la religion, Dieu, l'enfer et le paradis, la romance, l'horreur, la condition/nature humaine, la vie, la dépression et la mort.

 

Rayonnement

La scène gothic metal est à l'heure actuelle beaucoup développée en Europe et plus particulièrement en Norvège, et dans une certaine mesure aux Pays-Bas.

 

Groupes phares et/ou pionniers du genre

Groupes pionniers du genre

Paradise Lost

The 3rd And The Mortal (Début de carrière)

Theatre of Tragedy

Type O Negative

Crematory

The Sins of Thy Beloved

Trail of Tears

Tristania

On Thorns I Lay

Penumbra

Estatic Fear

Autres groupes marquants

Sirenia

Beseech

Lacrimas Profundere

Draconian

 

Groupes associés au genre

Des groupes essentiellement atmosphériques qui à certain moment de leur carrière ont abordé le gothic metal ou l'ont du moins marqué d'une façon importante.

 

Anathema (groupe de metal/rock atmosphérique abordant fréquemment le style gothique)

Lacuna Coil (gothic en début de carrière/ aujourd'hui atmospheric-alternatif)

Moonspell (fréquent détour vers le gothic metal)

Tiamat (groupe de metal atmospherique abordant fréquemment le style gothique)

Within Temptation (en début de carrière/ aujourd'hui Symphonic metal)

The Gathering (leur periode doom atmospherique a influencé la scène gothique) 


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Cette page est copie depuis l'article Gothic Metal de l'encyclopédie libre Wikipédia, qui a pu être modifié depuis. Par dérogation avec le reste de ce site, le contenu de cet article est accessible sous la licence GFDL. »

 

Repost 0
Published by Rémi - dans Genres de Metal
commenter cet article
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 16:07
Présentation

Le national socialist black metal (aussi appelé NSBM) est une branche dissidente du black metal. Celle-ci se distingue par ses paroles traitant de national socialisme, de paganisme, de nationalisme extrême et d'antisémitisme, tout ceci en conservant le côté fortement antichrétien, haineux et underground caractérisant le black metal. Le national socialist black metal est un phénomène relativement insignifiant à l'échelle du black metal. En effet, la grande majorité des adeptes de ce genre musical n'ont aucune allégeance politique.

Le NSBM est un phénomène relativement récent visant, entre autres, à restaurer l'éclat qu'avait le black metal au début des années 1990 en scandinavie. Il désignait alors une petite scène très radicale (incendies d'églises, meurtres, profanations de tombes) et fortement imprégnée d'un désir de demeurer underground, en opposition aux groupes de death metal jugés trop populaires. La plupart des groupes NSBM sont très près de ces racines du black metal. Le NSBM rejette aussi les groupes commerciaux et populaires qui font de l'argent en jouant du black metal et privilégient une approche extrêmement underground de la musique. Les disques de plusieurs groupes sont souvent enregistrés en amateur dans un sous-sol ou un garage. Il va sans dire que la distribution de tels CDs sur le marché noir est souvent aussi ardue que l'enregistrement.

Le NSBM, en tant que style, n'existe que dans les thèmes abordés dans les paroles et dans la philosophie de ses membres. C'est pourquoi certains groupes vont avoir une approche très folklorique de la musique utilisant même des instruments comme la flûte ou la cornemuse (pour n'en nommer que deux) dans leurs chansons. D'autres encore vont jouer une musique mélangeant les traditionnels cris stridents du black metal à des chants dits clean, plus proche de la musique conventionnelle. D'autres encore privilégient une musique extrêmement brutale et lourde, allant souvent de paire avec un enregistrement de basse qualité.

Comme les mouvements dits d'extrême droite sont aujourd'hui très localisés, certains adeptes de NSBM fréquentent des skinheads traditionnellement racistes. Le NSBM représente une infime part de du public Black metal qui dans sa majorité prône un retour aux racines et aux valeurs de la nature, et respectent leurs aïeux les vikings scandinaves.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Cette page est copie depuis l'article de NSBM l'encyclopédie libre Wikipédia, qui a pu être modifié depuis. Par dérogation avec le reste de ce site, le contenu de cet article est accessible sous la licence GFDL. »

Repost 0
Published by Rémi - dans Genres de Metal
commenter cet article
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 15:38

Présentation

Le black metal est un sous-genre du heavy metal, caractérisé par un son agressif, un chant guttural, et des atmosphères sombres, très souvent fondé sur un sentiment anti-religieux.

Le black metal a commencé dans le début des années 1980 avec des groupes comme Bathory (qui donna naissance au viking metal), Mercyful Fate, et Hellhammer/Celtic Frost; ainsi que Venom à un degré moindre (grâce à leur influence sur Hellhammer/Celtic Frost). Ces groupes, qui jouaient du thrash metal, ont créé l'exemple pour la seconde génération de black metal. Certains de ces groupes déclarent que leur motivation était de combattre la vague populaire de death metal américaine qui était dominante dans la scène metal de l'époque. La deuxième vague de black metal, mouvement essentiellement scandinave, a commencé dans la fin des années 1980 et le début des années 1990, en particulier en Norvège.

Le black metal a subi des critiques de la part de divers secteurs de la société de par son apparence brutale et son esprit misanthropique. Certains groupes de black metal ont de plus été liés avec des faits divers tels que l'incendie d'une église en bois (Stavkirke, en scandinavie par l'Inner Circle). Malgré, ou peut-être grâce à ces critiques, le black metal est devenu très vite populaire parmi les fans de metal pendant les années 1990.


Caractéristiques

Le black metal peut avoir les caractéristiques suivantes, sans y être cependant limité:

Guitares

-Des guitares rapides, soumises à une distortion élevée, souvent jouées avec des techniques dites alternate picking et tremolo picking.

-Un accordage standard, contrairement aux guitares du death metal qui utilisent souvent des accords plus bas.

-Des timbres de guitare généralement fins ou épais - la plupart du temps pas au milieu (de même pour les fréquences : celles du milieu sont souvent délaissées, ne laissant que les fréquences extrêmes; parfois les fréquences basses sont également éliminées)

-Parfois, certains groupes utilisent un son clean (sans distorsion), comme le groupe Emperor.

-Le tremolo picking peut être appliqué à des accords complets (généralement mineurs).

-L'utilisation fréquente de la gamme chromatique, élevée ou descendue depuis un point central pour créer une atmosphère malsaine.

-L'utilisation quasi permanente (ainsi que dans le death metal) de gammes mineures harmoniques (et non pas mélodiques).

 

Batterie

Dispositif :

Le black metal, de par son style rapide, foisonnant, extrême et à la fois diversifié requiert un dispositif très volumineux et complet du set de batterie.

Une double pédale ou une double grosse caisse sont nécessaires à l'interprétation du black metal. La double grosse caisse permet d'éliminer certains frottements par rapport à la double pédale, ce qui permet une augmentation de la sensibilité et surtout de la vitesse maximale d'exécution. De plus, la double grosse caisse est souvent plus appréciée car elle permet une allure plus imposante, et massive du set de batterie. Cependant l'utilisation d'une double pédale permet un gain de place lors du transport du matériel, c'est pourquoi seuls les batteurs membre d'un groupe relativement connu, et de ce fait possédant des moyens nécessaires utilisent la double grosse caisse.

L'utilisation d'en moyenne 5 toms : 3 ou 4 tom-toms, placés au dessus des grosses caisse, ainsi que 1 ou 2 floor-toms à droite du batteur (pour un batteur « droitier »). Ceux-ci sont placés du plus aïgu au plus grave, de gauche à droite. Ils permettent l'exécution de « descentes » de toms très virtuoses la plupart du temps de l'aigu au grave, donnant à la musique cette célérité qui la caractérise.

La caisse claire utilisée est souvent de 14 pouces de diamètre ce qui permet une attaque peu définie permettant d'homogénéiser le son dégagé par le set entier.

La présence de nombreuses cymbales contribue à la grande taille du set : la plupart du temps, on trouve 1 charleston, une ride, 2 ou 3 crash, 2 chineses et 1 splash.

Une structure en acier appelée «rack » permet un maintient solide de l'ensemble des accessoires du set : toms et cymbales eux-mêmes montés sur des perchettes, fixées sur le rack. L'utilisation du rack permet d'éviter la présence de nombreux pieds qui seraient moins pratiques ainsi qu'un gain de temps et de simplicité lors du montage/démontage du set.

Dans le black metal les batteurs utilisent majoritairement des Triggers (capteurs et non microphones) et ce, pour plusieurs raisons :

Les triggers permettent une extrême régularité dans l'intensité de la frappe (et non dans la fréquence), ce qui permet au batteur de pouvoir jouer très vite sans avoir de perte de volume sonore a fortiori quand on sait que les parties de batterie en black metal sont très éprouvantes physiquement pour l'instrumentiste. Les triggers permettent aussi d'avoir un son beaucoup plus définis et précis que des microphones, ce qui les rend très appréciés dans le black metal.

Les techniques :

Le « blast » est le pattern le plus caractéristique du black metal à la batterie. En effet il consiste à frapper simultanément la caisse claire ainsi que la charleston (ou Hi-hat) en double croche, en même temps que la grosse caisse débite en triples croches ou doubles croches en frisé (un coup de chaque pied alterné) selon le cas. Cet exercice est extrêmement éprouvant pour le batteur qui l'exécute. La vitesse de référence, proche de la vitesse maximale d'exécution du blast est d'environ 120 à la noire : on peut par exemple entendre un blast parfait à 120 à la noire (240 à la croche) au début de la chanson « Blessings upon the throne of tyranny » de Dimmu Borgir, ici interprété par un maître du genre : Nicholas Barker.

Le « gravity blast » est un cas particulier du blast. Il est identique au niveau des pieds et de la charleston. Seule la manière de frapper la caisse diffère. En effet, ici le batteur utilise le cercle de la caisse claire comme point d'appui, comme axe, pour permettre de frapper la caisse claire même lorsque la baguette est remontée. Ceci à pour effet une diminution du volume sonore de la caisse claire mais surtout une multiplication par deux de la vitesse de frappe. Notons que l'utilisation de triggers sur la caisse claire permet de palier à la diminution d'amplitude sonore de celle-ci lors d'un gravity blast.

Le riff « trash » consiste à battre en débit de double croche alternativement aux mains la charleyston et la caisse claire en doublant la charleyston avec la grosse caisse. Il peut être décliné en battant la grosse caisse seule suivie de la caisse claire en même temps que la charleyston.

On utilise aussi beaucoup ce que l'on pourrait appeler le riff « basique » (quoique non simpliste) ou « de référence » qui consiste à battre des doubles croches (ou triple) à la grosse caisse ainsi que des croches ou noires sur une cymbale (selon l'effet recherché) à la main droite, et en battant le deuxième et quatrième temps (dans le cas d'une mesure en 4/4) avec la caisse claire. Ceci s'applique tout aussi bien dans le cas d'une métrique ternaire.

Les batteurs de référence de black metal sont principalement : Fenriz , Derek Roddy, Tim Yeung, Robert Prominski (ou Inferno), Emil Dragutinovic, Nicholas Barker, Jan Axel Blomberg (ou Hellhammer), Kjetil Vidar Haraldstad (Frost), Vegar Larsen (Vyl), Matte Modin, Reidar Horghagen (Horgh), ...

 

Thèmes lyriques et caractéristiques vocales

-Un style vocal très particulier; un cri guttural perçant, qui rappelle la torture, l'enfer ou plus généralement l'angoisse existentielle. C'est plus ou moins le standard dans le black metal, bien qu'il y ait d'autres critères. Par exemple, Primordial est classé dans le black metal bien que ce groupe n'utilise pas le style vocal propre au black metal. Quelques groupes, en particulier des groupes de black metal symphonique, utilisent aussi des mélodies vocales dans des fréquences plus traditionnelles, par exemple une chorale de voix d'hommes, bien que cela ne soit utilisé que pour rendre une certaine atmosphère.

-Un effet de réverbération sur la voix pour donner un son plus caverneux.

-Des paroles généralement centrées sur le Satanisme, le Paganisme, ou l'occulte. Les paroles peuvent aussi contenir des blasphèmes visant le Christianisme.

-Des paroles célébrant le froid, l'obscurité, les forêts, et les autres environnements naturels de l'Europe du Nord. Cela reflète les origines Scandinaves du black metal moderne.

-De plus en plus souvent, des thèmes de guerre, de rejet des autres, de désolation (parfois apocalyptique)

-Les paroles sont aussi souvent inspirées par la fantasy, en particulier par les ouvrages de JRR Tolkien. Par exemple, le groupe Autrichien Summoning se concentre presque exclusivement aux mondes fictifs décrits par Tolkien. D'autres groupes créent leurs mondes imaginaires, comme le groupe Immortal, qui décrit un royaume fictif du nom de Blashyrkh (prononcé Blach-irk), gouverné par un roi du nom de Ravendark.

 

Elements atmosphériques et structurels

-Les morceaux de black metal ont souvent une structure anormale qui évitent les segments de refrains et de couplets et qui utilisent des passages instrumentaux étendus et répétitifs avec moins de chant que dans les autres genres de metal.

-Le black metal se concentre relativement moins sur les rythmes dynamiques que le death metal. Très peu de groupes de black metal utilisent la complexité rythmique propre au death metal, et même si certains l'utilisent, ils utilisent généralement quelques unes des caractéristiques listées dans cette section pour être classifié dans le black metal.

-De temps en temps, des groupes de black metal utilisent des claviers. Le clavecin, le violon, l'orgue, et les chorales sont souvent imités avec les claviers. L'effet visé est un sentiment orchestral ou un effet rappelant les cathédrales. Quelques groupes utilisent parfois les claviers très fréquemment, que ce soit utilisé comme instrument secondaire ou comme l'instrument premier de leur son. Ces groupes sont généralement classés dans le genre du black metal symphonique.

-Certains groupes ont enregistré leurs albums avec des orchestres symphoniques complets.

-Généralement, les albums de black metal sont produits avec un minimum de production. Cela est fait volontairement, soit comme une forme de protestation contre la musique grand public, soit comme un moyen de créer une atmosphère. Comme mentionné plus haut, cette qualité de son médiocre est atteinte en éliminant les fréquences sonores du milieu, ce qui ne laisse que les fréquences plus hautes et les fréquences plus basses. Il est souvent dit que c'était à cause d'un très petit budget, mais souvent, ce n'était pas le cas. Ce style de production est souvent considéré comme un élément essentiel du 'vrai' black metal, avec Transilvanian Hunger de Darkthrone étant un album hautement influent utilisant ce style de production.

 

Concerts

-Tous les groupes avec un line-up complet, comme Gorgoroth, Enthroned et Dark Funeral jouent live. Ces groupes utilisent souvent des mises en scène théâtrales dans leurs concerts qui sont cohérentes avec leur musique. Ces mises en scènes sont considérées comme étant macabres par beaucoup de fans de metal.Contrairement aux autres genres musicaux où les concerts en live sont considérés comme un élément essentiel du genre, beaucoup de groupes de black metal ne jouent pas en live. Certains groupes refusent de jouer live, comme par exemple Blut aus Nord ou Burzum. D'autres groupes, comme Clandestine Blaze, et Leviathan ne peuvent pas jouer live car leur groupe n'est composé que d'un seul membre. Par contre, quelques groupes qui n'incluent qu'un membre, comme Satanic Warmaster ou Nargaroth, font des concerts avec des musiciens additionnels recrutés spécialement pour jouer en live.

-Une partie des groupes de black metal utilisent aussi des effets (comme des boîtes à rythmes, des effets de mixages complexes, et des sons d'ambiance) qui souvent, ne sont pas adaptés à la scène live.

 

Esthétique

-L'esthétique des groupes de black metal est souvent froide, sombre, triste, mélancolique, réflective, tragique, méditative, ou ayant une atmosphère sombre de nature.

-Beaucoup de musiciens de black metal adoptent un style vestimentaire 'néo-médiéval' qui peut inclure des éléments en cuir, des clous, des éléments sado-masochistes, des armures et armes archaïques, et des peintures faciales appelées corpse paint.

-La plupart des musiciens de black metal décident d'adopter des pseudonymes, souvent inspirés de personnages occultes ou imaginaires.


La première vague

Les graines du black metal ont été plantées dans le début des années 1980. Ces groupes formaient ce que beaucoup appellent maintenant la "première vague" de black metal. Une des inspirations les plus anciennes est le groupe Anglais Venom. Leur premier album, "Welcome To Hell", sorti en 1981, fut une inspiration énorme pour la scène black metal (qui arriverait près de dix ans plus tard), ainsi que leur second album sorti en 1982, "Black Metal" (utilisé en référence à la magie noire). La musique de Venom était similaire à celle de la future scène black metal en beaucoup de manières: la production limitée (caractérisée par un son de mauvaise qualité), de la musique "dure", et des chants relativement grognés, similaires à la technique vocale du black metal, bien que Venom avait un style plus NWOBHM/thrash metal que dans sa musique plus récente. Le style vestimentaire de Venom était aussi similaire à celui utilisé aujourd'hui par les groupes de black metal: des pantalons en cuir, des accessoires à clous, etc. Les membres de Venom utilisaient aussi des pseudonymes, le line-up original consistant de Cronos, Mantas, et Abaddon.

Une inspiration plus directe serait le groupe Suédois Bathory, qui, n'ayant qu'un seul membre, consiste uniquement de Quorthon (de son vrai nom Thomas Forsberg). La musique jouée par Bathory au début de sa carrière était du pur black metal, avec de la production limitée, des tempos rapides, des partitions exigeantes, et la technique vocale "rauque" propre au black metal. Bathory a apparemment fondé ce style de nulle part, les deux premiers albums ("Bathory" et "The Return") étant des exemples parfaits. Le style de Bathory a ensuite évolué vers un coté plus artistique du black metal dans la fin des années 1980. À cette époque, le black metal était un genre plutôt vague qui avait des parties acoustiques, des mélodies nordiques, et des paroles concernant la mythologie nordique. À cette époque, des chansons considérées comme incontournables aujourd'hui furent enrengistrées, comme A Good Day To Die, qui sera ensuite repris par le groupe de black metal symphonique Emperor. Quorthon avait souffert de problèmes cardiaques pendant toute sa vie, et un infarctus lui couta la vie à l'âge de 38 ans, le 7 Juin 2004.

Hellhammer, puis plus tard Celtic Frost ont aussi eu un énorme impact sur le black metal.

Parmi les autres grandes influences se situe le groupe Danois Mercyful Fate, qui avait des paroles concernant des thèmes occultes (ce qui fut plus tard imité par beaucoup de groupes de black metal). King Diamond, le chanteur de Mercyful Fate, serait le premier à avoir eu un style corpse paint-esque, un style qui serait plus tard utilisé par beaucoup de groupes de black metal. Mercyful Fate a aussi commencé la pratique de l'image blasphématoire, qui fut un facteur très influent pour le black metal de la vague d'après.

Une autre influence est le groupe Italien Death SS, qui mélangeait des thèmes d'horreur avec du thrash metal entre la fin des années 1970 et le début des années 1980.


La deuxième vague

Le black metal dans sa forme présente (appelée la deuxième vague de black metal, qui est beaucoup plus centrée sur la théorie de musique classique) à été beaucoup influencée par les groupes Norvégiens, comme Darkthrone, Enslaved, Gorgoroth, Mayhem, Burzum, Satyricon, Immortal, et Emperor et a utilisé le style musical de la première vague de black metal tout en incorporant des éléments du heavy metal mainstream et de la musique classique. Cette influence de la part de la première vague est plus flagrante dans l'utilisation d'imageries Sataniques ou païennes, des thèmes lyriques occultes, ou des paroles anti-Chrétiennes.

Dans le début des années 1990, la scène black metal en Suède devint plus grande et importante avec des groupes comme Marduk et Dissection. Cette expansion du black metal fut aussi présente en Finlande avec des groupes comme Beherit et Impaled Nazarene. Ailleurs, des groupes comme Samael, Master's Hammer, Enthroned et Blasphemy ont eu beaucoup d'influences sur la deuxième vague de black metal.

Un style d'enregistrement abrasé, de très basse fidélité, est commun dans le black metal. Beaucoup de groupes considérés comme leaders du genre ont fait évoluer leur son au fil des albums. Un bon exemple est la carrière de Mayhem qui commenca avec des influences de death metal et de black metal, qui changea en pur black metal, puis ensuite retourna vers ses influences death metal. Un autre exemple est la carrière de Behemoth, qui commenca avec des influences death metal et black metal, qui a ensuite changé en pur black metal, puis ensuite en un hybride de death metal et de black metal connu sous le nom de Blackened death metal (Death metal noirci), puis avec leur dernier album, The Apostasy, ils jouent du pur brutal death metal. Les dérivés modernes du son original du black metal ont incorporés des éléments atmosphériques en utilisant des guitares ambiantes et des configurations du claviers similaires aux orgues ou d'autres sons divers et variés.

Une pratique distincte (mais pas obligatoire) dans le black metal est l'utilisation de corpse paint (peinture de cadavre), une sorte spéciale de maquillage blanc et noir qui était utilisé pour que son porteur ressemble à un cadavre en train de se décomposer ou une victime de la peste noire. Immortal appelaient leur maquillage "war paint" (peinture de guerre). Une autre pratique particulière du black metal est d'utiliser des pseudonymes à connotations sombres, Nordiques, ou Sataniques. Cette pratique a été commencée par Venom, de son line-up original : Cronos, Mantas, et Abbadon. D'autres exemples de cette pratique sont Quorton, de Bathory, et Euronymous, de Mayhem.

Les groupes plus anciens avaient tendance à incorporer des thèmes fantaisistes, mythologiques, et folklorique dans leurs chansons ainsi que des thèmes sombres et Sataniques comme beaucoup de ses prédécesseurs.


Histoire

Une des influences majeures des groupes de la première vague de black metal était le groupe Anglais Venom. Bien que le groupe ne peut être classifié comme du black metal, ou crédité comme étant le pionnier du genre, Venom était une influence majeure et un des premiers groupes à utiliser des thèmes lyrique Sataniques et sombres dans leur musique. Bien que le style musical de Venom ait plus en commun avec le thrash metal ou la NWOBHM, ils avait une énorme influence sur les premiers groupes de black metal dans la fin des années 1980 et le début des années 1990.

En 1991, l'attention autour du black metal augmenta quand le chanteur de Mayhem, Dead, se suicida en se tirant une balle de fusil dans la tête. Sa note de suicide lisait: "Excuse all the blood" (Excusez tout le sang). Les munitions avaient été données par Varg Vikernes, qui jouait la basse pour Mayhem. Le suicide de Dead peut être considéré comme le repère pour le commencement de la seconde vague de black metal.

Le corps de Dead a été découvert par Aarseth (Euronymous) qui, au lieu d'appeler la police, courut dans un magasin pour acheter un appareil photo, qu'il utilisa pour prendre une photo du cadavre pour faire la couverture du futur album de Mayhem (Dawn of the Black Hearts). La légende veut qu'Aarseth ait ensuite pris des morceaux du cerveau de Dead pour executer un traditionnel rituel viking. Selon Les Seigneurs du Chaos, Aarseth aurait pris des morceaux du crâne de Dead pour en faire des pendentifs.

L'incendie de la Stavkirke de Fantoft arriva en 1992. L'église fut complètement détruite. La police suspecta un proche d'Euronymous, Varg Vikernes (aussi connu sous le nom de "Count Grishnackh"), le seul membre du groupe Burzum, mais les charges ne furent pas retenues. Le deuxième CD de Burzum, Aske, avait une photographie de la Stravkirke de Fantoft après l'incendie en tant que couverture. Vikernes déclare avoir pris cette photo, mais cela n'a pas été vérifié. Les mille premières copies du CD ont été vendues avec un briquet Zippo avec la même photo que sur l'album.

Les fans de black metal ont aussi commencé à terroriser des groupes de death metal en tournée dans leur pays sous prétexte qu'ils avaient l'air trop "purs", ou pas assez "méchants". Ceci peut être vu dans la forte rivalité entre les groupes de black metal Norvégiens et les groupes de death metal Suédois.

Il y eu aussi un conflit connu sous le nom de "Dark War" ("Guerre Sombre") entre les scènes black metal Norvégiennes et Finlandaises qui dura entre 1992 et 1993. Cela commença quand Nuclear Holocausto de Beherit commença à faire des canulars téléphoniques à Samoth de Emperor et à Mika Luttinen de Impaled Nazarene. Ces canulars étaient simplement du charabia et des chansons d'enfants. Luttinen a pensé que le langage étrange utilisé était du Norvégien et que ces canulars étaient des menaces de mort. Ces spéculations étaient fondées sur le fait qu'il existait des tensions entre les mouvements metal Norvégiens et Finlandais, à cause du fait que Euronymous voulait mener son mouvement black metal vers une sorte de Mavia Black Metal religieuse, tandis que la scène Finlandaise continuait avec une attitude plus relaxée et du Satanisme LaVeyien.

La "guerre" elle même était presque plus des mots que des actions. Dans le livret de l'album Tol Cormpt Norz Norz Norz" de Impaled Nazarene, des textes comme "No orders from Norway accepted" ("pas d'ordres de Norvège accéptés") ou encore "Kuolema Norjan kusipäille!" ("Mort aux trous du cul Norvégiens"). Après leur premier album, Impaled Nazarene a arrêté de jouer du black metal et ont défini leur propre genre comme du "Satanic death metal", pour se dissocier des incendies d'églises en Norvège. Le groupe Finlandais Black Crucifixion a aussi été connu pour avoir appelé Darkthrone des "poseurs" et des "victimes de la mode" dans la plus part de leurs interviews. Bien que Beherit n'a pas vraiment participé dans les conflits, un groupe Norvégien connu sous le nom de Fuck Beherit a sorti deux démos se moquant du groupe. Le conflit est parfois cité comme une des raisons de la décision de Beherit de quitter la scène black metal, mais mis à part l'année, il n'y a rien de concret à ce sujet. Le conflit cessa quand les deux scènes eurent fanées.

Le cercle de proches de Aarseth (ou Euronymous) reçut encore plus de célébrité en 1993, quand Vikernes tua Aarseth dans la maison du dernier. Vikernes déclarait que Aarseth avait prévu de le torturer et de le tuer par jalousie (Vikernes recevait plus d'attention que Aarseth). Le meurtre de Aarseth était purement de l'auto-défense. Les circonstances concernant les raisons du meurtre ne sont pas entièrement claires, mais ont généralement été attribués aux différences idéologiques et du conflit de pouvoir entre Aarseth et Vikernes. Vikernes déclarait aussi qu'il y avait des disputes financières concernant les bénéfices des deux premiers albums de Burzum (Burzum et Det Som Engang Var) ainsi que le premier EP de Burzum (Aske) qui ont été distribué par la compagnie de Aarseth, Deathlike Silence Records. Beaucoup de sources disent que Aarseth avait intentionnellement retardé la sortie des CD de Burzum parce que Burzum recevait plus d'attention que Mayhem. Vikernes purge une sentence de 21 ans de prison ferme et s'est depuis écarté du mouvement black metal. Beaucoup de gens accuse Vikernes d'être un néo-Nazi - Il ne nie pas être Nazi en démontrant que ses opinions sont différentes, surtout pour son admiration du peuple Slave. Le site de Burzum est aussi en Russe en plus d'être en Anglais.Vikernes a depuis sorti deux albums d'un style musical beaucoup plus ambiant et électronique, Dauði Baldrs, en 1997, et Hliðskjálf en 1999, bien qu'il ait sous-entendu dans une interview récente qu'il écrirait de la musique similaire à ses anciens CD après sa sortie de prison.

Vers la fin des années 1990, la scène black metal avait perdu beaucoup de la violence qui lui avait fait gagner tant d'attention quelques années auparavant. Des groupes commencèrent à prendre de nouvelles directions en augmentant la qualité de production de leur son et en utilisant des instruments électroniques comme des claviers. Ces changements signifient la fin de la première vague.

Mais depuis le milieu des années 1990, une scène black metal d'Europe de l'Est s'est développée. Des groupes de l'ex bloc communiste enregistrent de la musique plus fidèle à la nature primitive des artistes Norvégiens de la première vague. Beaucoup des paroles de ces groupes glorifiaient les racines païennes de leurs pays d'origine, parfois incorporant des éléments de musique folklorique indigène dans leurs arrangements. Le groupe Letton Skyforger est un des premiers exemples de cette nouvelle mode. La scène black metal en Russie et en Ukraine produisait des groupes qui utilisaient les mêmes sons minutieusement arrangés de Scandinavie, mais avec beaucoup plus d'accent sur le son de mauvaise qualité du black metal de la première vague. Le groupe Tchèque Trollech est un exemple parfait du black metal païen "old-school". Le groupe Urkainien Nokturnal Mortum a reçu une très grande reconnaissance dans l'Ouest. Leurs premiers albums dépendaient beaucoup des claviers, mais leur musique plus récente possède un son plus menaçant et plus abrasif tout en utilisant des instruments folkloriques Slaves. Le groupe Polonais Graveland est passé, dans leurs albums récents, à un son plus médiéval, ressemblant une version plus développée des albums 'Viking' de Bathory. Dans le passé, Graveland jouait de la musique beaucoup plus crue avec une certaine humeur folklorique. Negură Bunget, de Romanie, est un bon exemple du black metal traditionnel, en injectant leur éléments Daciens et Latins dans un son Scandinave. D'autres groupes notables sont les groupes Serbes The Stone et May Result.

Des groupes comme Dark Funeral et des magazines de metal extrême comme Terrorizer pensent qu'une troisième vague de black metal est en train d'émerger. Cette troisième vague viendrait principalement de France et de Suède. Les groupes de cette vague hypothétique seraient Deathspell Omega, Blut aus Nord, Arkhon Infaustus, Anorexia Nervosa,Necrosaint (groupe de Nouvelle-Calédonie), Antaeus, et Ofermod. Ces groupes déclarent être beaucoup plus intéressé dans le Satanisme et/ou les thèmes occultes que les artistes précédents, et jouent un style extrême beaucoup plus cru. Comme pour la deuxième vague, la troisième vague expérimente avec de différents sons. Deathspell Omega est très influencé par les chants Grégoriens et Blut aus Nord incorporent beaucoup d'éléments d'ambiance industrielle dans leur musique. Il y a beaucoup de controverse concernant ces nouveaux aspects. Beaucoup de fans de black metal pensent que cette influence industrielle et les moyens de productions croissants signifient que ces groupes ne rentrent pas dans le genre du black metal.

 

Idéologie

Toute description de l'idéologie d'un genre musical est destinée à généraliser dans le sens que certaines caractéristiques ne s'appliquent pas à certains artistes. Malgré ce fait, il y a une idéologie claire qui résume l'essence de la philosophie derrière le black metal.

Le black metal contient souvent des éléments de l'anti-Christianisme, la misanthropie, le nihilisme, le paganisme, l'imagerie Satanique, et dans certains cas du racisme et du nationalisme, qu'ils défendent généralement en se réclamant "pluriste" c'est à dire pour un plurisme culturel, expliquant qu'un métissage des populations tuerait toute culture, toute idée, qu'il n'y aurait plus d'opposition, plus de critique et donc plus d'évolution. Mais rare sont ceux qui arrivent a expliquer cela clairement sans tomber dans un racisme et une xénophobie pure et simple : Varg Vikernes, dans son Vargsmal, n'a, par exemple, pas réussi. Mais du coté musical, ils considèrent leur travail comme le résultat naturel de leur misanthropie et de leur isolement social. Généralement, la plupart des musiciens black metal sont très anti-collectivistes, critiques de la religion, et supportent l'individualisme et l'égoïsme rationnel. La philosophie de Nietzsche est peut être celle qui a eu le plus d'impact sur l'idéologie du black metal, avec les liens entre la création d'art et l'expression de vie, et la doctrine des übermensch initiée par Nietzsche et exprimée dans l'apparence des musiciens black metal.

L'attitude des musiciens de black metal est relativement complexe. D'une manière générale, l'apparence est idéologique. Elle démontre, comme pour le death metal, une notion que la mort et les autres tabous macabres du même genre sont en fait des aspects essentiels de la vie qui lui donnent une direction et un sens. Ignorer ces choses serait ignorer une facette importante de la vie. D'une même manière, il y a souvent un lien profond avec la nature qui est accentuée. Ce lien profond est une forme de naturalisme.

La grande majorité des artistes présents dans la scène black metal ne sont ni nationalistes ni xénophobes (ces opinions radicales sont presque exclusives au sous-genre du National Socialist Black Metal), sûrement parce que l'idéologie standard du black metal est influencée par des philosophes anti-idéalistes qui considéraient le racisme comme une forme d'idéalisme.

Malgré ce fait, beaucoup de groupes de black metal épousent une forme de patriotisme qui n'est pas raciste : ils sont plutôt fiers de leur nation, mais ne renient pas le droit des peuples d'autres nations d'être fiers de leur nation. C'est cette partie de l'état d'esprit anti-collectiviste (très proche du paganisme) qui est parfois tenu. Ils trouvent logique que l'homogénéisation entre les cultures (et non pas race) est quelque chose à éviter, et que le seul moyen d'éviter cette homogénéisation est d'être fier d'être un représentant de sa culture, et de créer de l'art qui est exclusif à cette culture. Cette faible forme de patriotisme est manifestée musicalement en incorporant des éléments folkloriques dans le travail de certains groupes de black metal.

Il faut également noter que "Hail" (avec un a et non pas un e), qui est le salut dans le milieu du black metal, vient de l'anglais "to hail" (saluer), et n'exprime pas nécessairement des penchants nazis. [Il est néanmoins utile de préciser que Heil signifie la même chose que Hail. Il n'y a donc, linguistiquement parlant, aucune connotation nazie dans ce mot].


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Cette page est copie depuis l'article Black Metal de l'encyclopédie libre Wikipédia, qui a pu être modifié depuis. Par dérogation avec le reste de ce site, le contenu de cet article est accessible sous la licence GFDL. »

 

Repost 0
Published by Rémi - dans Genres de Metal
commenter cet article

Profil

  • Rémi
  • Passionné par la musique, et plus particulièrement l'univers sombre et envoutant du Metal, je souhaite au travers ce blog vous faire découvrir cet art.

Présentation



Iron TV a aujourd'hui plus de 2 ans d'activité. Toujours dans le but de vous faire découvrir de nouveaux groupes de Metal. Cette année verra l'apparition de musiques plus exotiques, de groupe sortant de l'ordinaire, mais n'ayant qu'une hâte, faire vibrer vos tympans jusqu'à l'explosion.

Rechercher

Visiteurs

Compteur gratuit

Archives