Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 01:30

Biographie

Paramore est une formation pop rock punk alternatif grandissante.

 

L'album All We Know Is Falling est le début d'une jeune carrière pour le groupe Paramore, étiqueté par Fueled by Ramen. La formation est actuellement composée d'une chanteuse (Hayley Williams), d'un batteur (Zac Farro), d'un bassiste (Jeremy Davis) de désormais 1 guitaristes (Josh Farro ) suite au départ de Hunter Lamb .

Voici ce que raconte Hayley Williams à propos de l'écriture de l'album : « C’était difficile pour moi! Tout un véritable défi ! Être un compositeur, ce n’est pas si facile que ça. J’ai réalisé que les paroles ne pouvaient être écrites en l’air, sans aucun sens. Il faut des paroles profondes… » dit la jeune fille. Josh Farro, le guitariste déclare « On aime faire de la musique ensemble. Nous passons les plus beaux moments sur scène. On est excités juste à l’idée de penser que le monde nous écoute! »

Ils commencent à faire des concerts dans leur ville natale et se retrouvent rapidement sur les scènes du Warped Tour ainsi que sur la scène du festival Purple Door. Le 26 juillet 2005, on assiste à la sortie de leur album. Ils ont fait partie du Warped Tour 2006 pour les villes aux États-Unis et dernièrement du Warped Tour 2007, aux Etats Unis toujours.

Paramore réussit à tous les coups à charmer leur public au Canada, au États-Unis, au Japon, en Australie et dernièrement en Europe. D'ailleurs, 30 000 albums se sont écoulés depuis peu.

 

Origine : Tennessee, États-Unis

 

Années d’activité : 1994 –

 

Genres : Pop Punk, Emo

 

Site de fans : http://www.paramorefanclub.com/

 

Myspace : http://www.myspace.com/paramore

 

Site officiel : paramore.net

 

Membres

Hayley Williams – Chanteuse

Josh Farro – Guitare, seconde voix

Jeremy Davis – Basse

Zac Farro – Batterie

 

Anciens membres

Jason Bynum
John Hembree
William "Hunter" Lamb

 

Discographie

Albums

All We Know Is Falling (2004)

The Summer Tic EP (2006) (uniquement durant l'édition du Vans Warped Tour 2006)

RIOT ! (2007)

Vidéographie

Crushcrushcrush

Misery Business

Pressure

Emergency

Hallelujah (UK)

All We Know

 

 

----------------------------------------------------------------------------

 « Cette page est copie depuis l'article Paramore de l'encyclopédie libre Wikipédia, qui a pu être modifié depuis. Par dérogation avec le reste de ce site, le contenu de cet article est accessible sous la licence GFDL. »




CLIP
Misery Business
Paramore - Misery Business
envoyé par G4briHell


Crush, Crush, Crush

Paramore - crush crush crush
envoyé par cartman785

Emergency

Paramore - Emergency
envoyé par migite

Brighter
Repost 0
Published by Rémi - dans Punk
commenter cet article
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 20:20

Biographie

Sex Pistols est un groupe de Punk rock anglais qui, malgré une existence très brève, de 1975 à 1978, a lancé en grande partie le phénomène punk.

Ce groupe se caractérisait par un goût de la provocation très prononcé (la chanson God Save The Queen parodiait l'hymne du Royaume-Uni par exemple), des mélodies très basiques, un son brut et violent, un chanteur rageur, intelligent, facétieux et engagé, une énergie démente et une attitude bordélique et je-m'enfoutiste comme le rock n'en avait jamais connu. Ils secouèrent profondément le Royaume-Uni ; leur carrière fut ponctuée de plusieurs scandales plus ou moins orchestrés par leur manager, le rusé Malcolm McLaren, intellectuel féru de situationnisme.
Largement influencés par des groupes comme les Stooges ou les Ramones, ils n'ont jamais été égalés dans le domaine du son, ni de la déflagration qu'ils causèrent dans le milieu du rock.
Ils ont à leur tour influencé toute la première vague punk de groupes comme The Clash, Jam, Sham 69, puis The Exploited et The Flowers Of Romance ou encore Nirvana ou Bad Brains pour les États-Unis entre autres.

Après avoir managé un temps la fin de carrière des New York Dolls, Malcolm McLaren émigre à Londres et y ouvre en 1971 un magasin de vêtements rockabilly (Let It Rock) puis plus tard un autre (Sex) pour y vendre les créations de sa femme Vivienne Westwood, inspirées de l'esthétique sado-masochiste. Cet endroit devient le rendez-vous de jeunes désoeuvrés, dont Paul Cook et Steve Jones, qui deviennent amis avec Glenn Matlock qui en fut l'un des vendeurs. Ils y croisent la "bande des Johns" qui sont en fait les futurs Sid Vicious, Johnny Rotten et Jah Wooble. Steve Jones, Glenn Matlock et Paul Cook jouent déjà ensemble (notamment sur du matériel volé) avec un guitariste qui sera bientôt évincé. Ils demandent à Malcom McLaren de leur trouver un chanteur, et c'est ainsi que John Lydon passe une audition en singeant Alice Cooper par dessus la musique du juke-box. Le surnom de Rotten (pourri) lui est attribué à cause de l'état de décomposition de ses dents.

Ils se créent rapidement un répertoire inspiré des New York Dolls, des premiers David Bowie et des Pretty Things. Autour d'eux a lieu un regroupement d'individus à l'attitude et l'apparence provocatrices : le Bromley Contingent au sein duquel sont Siouxie, Billy Idol et d'autres personnalités qui marqueront cette époque. L'"inflexion vitriolée" et l'attitude psychotique de Johnny Rotten sur scène créent vite une réputation sulfureuse au groupe. Joe Strummer et Sting - parmi d'autres spectateurs hallucinés - décideront de montrer un groupe après les avoir vus en concert. L'aisance de la musique des Ramones avait déjà eu cet impact sur nombre de musiciens en herbe. Après un scandale télévisé à une heure de grande écoute le premier décembre 1976, une interview alcoolisée au cours de laquelle Bill Grundy, l'animateur, incite Steve Jones à proférer des insultes, le groupe fait la une des journaux(voir lien n°5). Il se voit interdit de jouer dans la majorité des villes que traverse l'Anarchy Tour auquel participaient les Damned. Ils tournent alors en Europe pour échapper un peu à la pression des médias. L'Angleterre est en ébullition et les jeunes changent d'un seul coup d'attitude, de style vestimentaire et même d'opinion. Glenn Matlock et Johnny Rotten s'entendent de moins en moins et le premier finit par être remplacé par Sid Vicious (qui ne sait pas jouer de basse du tout), grâce auquel Rotten compte bien contrecarrer l'influence de McLaren sur le groupe. Après l'enregistrement de l'album, l'ambiance s'aigrit, des scissions apparaissent clairement entre Johnny Rotten, le manager et le reste du groupe. Sid Vicious subjugué par sa starification se détache peu à peu de la réalité. Malcom McLaren a alors l'idée d'exporter ce qu'il pense être son invention aux États-Unis. Mais bizarrement pas à New York qui les aurait sans doute accueilli en frères, mais dans le sud conservateur. Ces 12 derniers concerts se font dans une ambiance atroce qui aboutira au départ de Johnny Rotten, contraint plus tard d'abandonner son surnom dont MacLaren revendique la paternité.

Les Sex Pistols se sont séparés en 1978. La rupture rapide était sans doute inévitable entre des individualités fort différentes qui ont declenché si jeunes autant d'excitation créatrice chez les uns et de rejet chez les autres.

Un film fut tourné mettant l'accent sur une manipulation de Malcolm Mc Laren : The Great Rock'n'Roll Swindle (« La grande escroquerie du Rock'n'Roll ») est lui-même une caricature commerciale nettement moins intéressante que le documentaire plus récent, The Filth and The Fury réalisé par le même metteur en scène, Julien Temple, où Lydon revient sur l'aventure du groupe.

En 1986, Alex Cox tourna une fiction sur la relation entre Sid Vicious et son amie : Sid and Nancy. Là encore un film commercial qui ne sut éviter le cliché.

Johnny Rotten reprit ensuite son vrai nom (John Lydon), passe un moment en Jamaïque et fonde P.I.L (Public Image Limited) avec ses amis Keith Levene et Jah Wooble. La musique plus syncopée et tranchante que celle des Sex Pistols apparaît fortement marquée par le dub mais aussi le Krautrock . Paul Cook et Steve Jones formèrent un groupe du nom de The Professionals. Sid Vicious, bassiste extrêmement médiocre mais charismatique est resté célèbre pour avoir été soupçonné du meurtre de Nancy Spungen, sa petite amie. Sa mort d'une overdose en 1979 à New York après un séjour en prison a aidé à l'établissement de sa légende. Auparavant il avait repris le Comme d'habitude de Claude François, My Way comme Sinatra plus tôt mais de manière bien plus parodique. La chanson sert de fond sonore à la fin de The Goodfellas de Martin Scorsese. Don Letts, ancien DJ du Roxy Club et 100 club a sorti un DVD en 2005 retraçant l'histoire du Punk évoquant le rôle des Sex Pistols : Punk Attitude. Après une courte reformation en 1996, et une tournée de trois semaines en Amérique du Nord en 2003, les Sex Pistols remonteront en scène dans un concert unique à la Brixton Academy de Londres le 8 novembre 2007 pour le trentenaire de leur unique album "Nevermind the Bollocks".Cependant ,depuis les ventes reccords de ce concert,et des 2 dates ajoutés le jour même épuisés,les Sex Pistols partent en tournée (pour l'instant qu'en Angleterre et en Ecosse)avec des dates à Londres,à Manchester et à Glasgow.Elle s'appelle "Holiday In The Sun 2007" et devrait(n'a pas été vérifié) passer à Paris!De plus,tout les 43 tours composant "Nevermind The Bollocks" vont être réedités(info du site officiel)voir Vinyl series 2007 - Singles

L'héritage

L'écrivain et critique rock Greil Marcus a abordé l'histoire des Sex Pistols dans son ouvrage Lipstick Traces ; en les reliant à l'histoire souterraine des gnostiques et du dadaïsme.

On doit aux Pistols l'avènement de toute la scène new-wave et indépendante des années 1980 jusqu'à nos jours. Ils incitèrent toute une jeunesse (des punks que rejetait Johnny Rotten puisqu'ils avaient été absorbés par le système ; selon ses propres mots il ne se considérait donc aucunement comme un punk) à prendre une part active dans le mouvement porté par un désir d'action et de révolte face aux normes établies. Le Punk fut un grand moment de contestation sociale, d'activisme indépendant, de fanzines, du "Do it yourself", qui, parti du Royaume-Uni a gagné pratiquement le monde entier. Un rendez-vous de toute une partie de la jeunesse avec l'histoire et l'esprit de renouveau de son temps. Comme Mai 68 on retrouve sa trace à différents niveaux de la société, il a apporté un renouveau et un vent de liberté qui dépasse le strict cadre de la musique. En ce sens l'esprit Punk a évolué mais reste toujours actuel, en rapport avec les zones d'ombres des sociétés modernes.

 

Origine : Londres, Royaume-Uni

 

Genres : Punk rock, Rock alternatif

 

Années d’activités : 1975–1978, 1996, 2002, 2003

 

Site officiel : http://www.sex-pistols.net/

 

Site de John Lydon : http://www.johnlydon.com/jlhome.html

 

Membres originels

Chant : Johnny Rotten

Guitare : Steve Jones (né en 1955) ;

Basse : Glen Matlock (de 1975 à 1977) puis de février 1977 à 1978, Sid Vicious (John Simon Ritchie, John Beverley) et de nouveau Glen Matlock lors de leurs tournées de réunion ;

Batterie : Paul Cook (né en 1956).

 

Discographie

Albums

Never Mind The Bollocks, Here's the Sex Pistols (28 octobre 1977)

Chanson: Anarchy In The UK

The Great Rock 'n' Roll Swindle (26 février 1979)

Some Product: Carri on Sex Pistols (interviews et gingles radio) (27 juillet 1979)

Flogging a Dead Horse (compilation) (16 février 1980)

Live in Trondheim 21st July 1992

Kiss This: The Best Of (10 Octobre 1992)

Filthy Lucre Live (24 Juin 1996)

Jubilee: The Best Of (27 mai 2002)

Sex Pistols (coffret) (2 Juin 2002)

Raw and Live (16 Février 2004)

Spunk (Original 1977 Bootleg Album) (10 Juillet 2006)

Vinyl series 2007 - Singles

October 1st: Anarchy In The UK / I Wanna Be Me 7”

October 8th: God Save The Queen / Did You No Wrong 7”

October 15th: Pretty Vacant / No Fun 7”

October 22th: Holidays In The Sun / Satellite 7”

Album solo de Sid Vicious

Décembre 1979 - Sid Sings

Bibliographie

Punk, Sex Pistols, Clash et l'explosion punk (Bruno Blum 2007)

 


Clip
God Save The Queen

 





Anarchy In The UK

 




My Way


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Cette page est copie depuis l'article Sex Pistols de l'encyclopédie libre Wikipédia, qui a pu être modifié depuis. Par dérogation avec le reste de ce site, le contenu de cet article est accessible sous la licence GFDL. »

Repost 0
Published by Rémi - dans Punk
commenter cet article
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 20:36

Biographie

Ludwig Von 88 est un groupe de Punk et rock français à tendance résolument festive, qui était très actif sur la scène rock alternatif des années 1980 et 1990. Leur musique est marquée par la dérision punk-destroy.

Bien que ne se produisant plus en concert, le groupe semble encore agité de quelques soubresauts de temps à autre.

Après des débuts aux alentours de 1983, leur premier véritable disque sort en 1986 : « Houlala ». Il s'agit là de leurs premiers cris face à une société qu'ils jugent en déroute. Ils se font connaître en composant de nombreuses chansons au second degré sur des vedettes : Louison Bobet, Nicolae Ceauşescu, Maria Callas, Jacques Chirac, Jodie Foster, etc. Maniant l'ironie et dénonçant les travers et les clichés de la société, le groupe aura marqué le rock français.

Le groupe aborde parfois des thèmes plus sérieux tel que la guerre (« Libannais raides », « Hiroshima »), la drogue (« Le Manège enchanté », « Kaliman ») ou la misère (« LSD for Éthiopie », « In the Ghettos ») mais toujours avec détachement et ironie.

Leur configuration musicale est celle de beaucoup de groupes de l'époque, développé par Métal Urbain et repris notamment par Bérurier noir : guitare, boîte à rythme, chant et raïa derrière.

Le groupe a connu des formations diverses et variées mais se stabilise à la fin des années 1980 avec au chant Karim Berrouka, à la guitare électrique Nobru (Bruno Garcia), à la basse Laurent puis Charlu et enfin, aux « machines », Jean-Mi. Ils sont alors connus pour leurs concerts qui peuvent durer plusieurs heures, leur sens de l'humour et leurs costumes bricolés à partir de maillots de cyclistes, bonnets ridicules, équipements de plongée ou encore ponchos mexicains.

Si le groupe ne s'est jamais officiellement séparé, il n'en reste pas moins en pause prolongée depuis janvier 1999. Nobru (Bruno Garcia de son vrai nom), le guitariste, officie désormais dans Sergent Garcia et Jean-Mi alias Junior Cony s'est lancé dans la dub. On le retrouve également derrière les machines de Bérurier noir.

Signification du nom

Leur nom, malgré la consonance allemande et l'utilisation du nombre 88, n'a strictement aucun rapport avec Adolf Hitler (la lettre H étant la huitième de l'alphabet, le nombre 88 est souvent utilisé par des mouvements néonazis pour symboliser le Heil Hitler, HH, 88). Le 88 a plusieurs sens. Selon une interview de Karim, ce serait un pastiche du 77, nombre fétiche du mouvement punk, désignant l'année 1977 à partir de laquelle le punk a commencé à se répandre. Selon une autre interview, de Nobru cette fois, il ferait référence au nombre de constellations recensées dans le ciel terrestre, entre autres.[] Il n'a, cependant, rien à voir avec le département des Vosges, le groupe étant originaire de Paris et de sa banlieue.

 

Site officiel : http://ludwigvon88.free.fr/

 

Myspace :http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=212397998

 

Années d’activité : 1983

 

Membres

OLAF

FABRICE

KARIM

LAURENT

BRUNO

 

Discographie

Albums

Houla la ! (mars 1986)

Houlala II "la mission" (novembre 1987)

Ce jour heureux est plein d'allégresse (décembre 1990)

Tout pour le trash (novembre 1992)

17 plombs pour péter les tubes (novembre 1994)

Prophètes et Nains de jardin (1996)

Houlala III "l'heureux tour" (concert, juillet 1998)

La révolution n'est pas un dîner de gala (2001)

Singles, 45 tours, maxis

Live ? (mars 1985)

Flower punks, flower skins (split EP avec Les P.P.I., 1986)

Les trois petits keupons (février 1987)

Louison Bobet for ever (septembre 1987)

Guerrier Balubas (juin 1988)

Sprint (septembre 1988)

Sardellen Filet (split EP avec Die Mimmi's, printemps 1989)

L.S.D. for Ethiopie (We Are The World) (mai 1990)

New Orleans (mai 1991)

In the Ghettos (juillet 1993)

TAMERANTONG (automne 1993)

Hiroshima (50 ans d'inconscience) (août 1995)

Le Crépuscule des fourbes (1996)

La sacrée grole (1997)

Ludwig von 88 "live" (1997)

St-Valentin (1998)

Compilations

De l'âge du trash à l'âge du zen (2004)

De l'âge de la crête à l'âge du bonze (2004)

Hommage

Mort aux Ludwig von 88 (2007)


Clip
Mon coeur s'envole

 





Guerriers Balubas

 





New Orleans

 




--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Cette page est copie depuis l'article de Ludwig Von 88 l'encyclopédie libre Wikipédia, qui a pu être modifié depuis. Par dérogation avec le reste de ce site, le contenu de cet article est accessible sous la licence GFDL. »

Repost 0
Published by Rémi - dans Punk
commenter cet article
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 17:46

Biographie
Madina Lake est un groupe originaire de Chicago, dans l’Illinois.

Madina Lake s’est formé en 2005, il était composé alors des 2 frères le chanteur Nathan Leone et le bassiste Matthew Leone, le guitariste Mateo Camargo et batteur Dan Torelli. Ils faient leur live en tant que Madina Lake le 21 Mai 2005, à Chicago dans l’historique salle Metro en compagnie de leurs amis, un groupe de Chicago nommé Inept.

Les frères Leone ont gagnés la reconnaissance des médias nationaux quand ils sont apparus dans un épisode de la série télévisée Fear Factor. Ils ont remporté le prix de 50000 dollars, et l'ont utilisés pour pouvoir réaliser un demo pour leur nouveau groupe Madina Lake, en obtenant un contrat d'enregistrement avec Roadrunner Records.

Shawn Currie, qui était précédemment dans le même groupe des jumeaux Leone The Blank Theory, était au départ dans le groupe Madina Lake, mais l’a quitté peu de temps après.

La musique du groupe se déroule dans une ville fictive d'un récit écrit par le bassiste, Matthew Leone. Madina Lake est élevée dans les montagnes d'Amérique, et, à l'écart de contact humain, elle l’est restée jusqu’en 1950. Dans l'histoire, la ville est bouleversée lorsque sa plus célèbre habitante, Adalia, disparaît mystérieusement. La musique offre une débouchée pour la bande qui peut ainsi montrer son point de vue sur la politique, la culture et les médias, l'obsession de statut de célébrité. Le thème derrière le groupe de musique est en relation avec le mystère de Adalia. L'album montre des images des oeuvres d'art et ses mystères derrière elle et de la ville de Madina Lake.

 

Le groupe a signé avec Roadrunner Records en août 2005. Le groupe a sortit un EP indépendamment intitulé « The Disappearance of Adalia », le 22 août 2006, après leur album, qui était initialement prévue pour août 2006.
L'album « From Them, Through Us, To You” est paru le 27 mars 2007. Il a été produit, conçu et mixé par Mark One. La publication de cet album a été suivie d'une tournée avec Fightstar, Firescape, et Emanuel. Ils ont également joués avec des groupes tels que Gym Class Heroes, Paramore et Greeley Estates.

Ils ont joué sur la deuxième étape de l'édition 2007 du Projekt Revolution tournée avec Linkin Park et de nombreux autres groupes.
Madina Lake récemment remporté International Best Newcomer 2007 au Kerrang! Awards.

Années d’activité : 2005-

 

Genres : Pop Punk, Post-Hardcore, Emo

 

Site officiel : http://www.madinalake.com/

 

Myspace : http://myspace.com/madinalake

 

Membres

Matthew Leone : Basse, chant

Nathan Leone : chant

Mateo Camargo : Guitare, Programmation, chant

Dan Torelli : batterie

 

Discographie

Albums / Eps

22 août 2006 : The Disappearance of Adalia E.P.

27 Mars 2007 : From Them, Through Us, To You

 

Singles

2006 "One Last Kiss"

2007 "House of Cards"

2007 "Here I Stand"

2007 "One Last Kiss"



Repost 0
Published by Rémi - dans Punk
commenter cet article
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 12:24

Biographie

Babyshambles est un groupe de indie rock formé à Londres.

Dans le milieu des années 2003, Pete Doherty a été interdit de jouer avec The Libertines, jusqu'à ce qu'il puisse surmonter ses problèmes de toxicomanie. En réponse, Doherty formé un autre groupe, et recruté un ancien membre de The Libertines : "Scarborough" Steve Bedlow comme chanteur. Initialement, Doherty avait prévu d’appeler son nouveau groupe "The Libertines", mais des problèmes de droit disputés par Carl Barât l’en empêcha.

Dans la nuit du premier concert des Babyshambles, Doherty a été arrêté pour le cambriolage de l’appartement de Barât. Après avoir été inculpés et remis en liberté, son ami Dean Fragile a organisé un nouveau concert à Tap'n'Tin. Le live a reçu des critiques mitigés.

Doherty a été condamné à six mois de prison pour son crime. Sa peine a ensuite été réduite en appel à deux mois. Quand il a été libéré de prison, il a rejoint The Libertines et s’est écarté des Babyshambles. Toutefois, il a trouvé le temps d'enregistrer le premier single du groupe intitulé "Babyshambles", qui est sortie en avril 2004 sur High Society Records. Le single a été limité à 2000 et 1000 CDs 7 "vinyle exemplaires.

Au début de l'été 2004, Doherty s'est trouvé une fois de plus hors de The Libertines en raison de son usage de drogues. En conséquence, Doherty s’est concentré sur son autre projet : Babyshambles et a recruté Patrick Walden à la guitare, Gemma Clarke à la batterie et les 2 fils de Peter Perrett, Peter et Jamie Junior, à la guitare et à la basse, respectivement. Doherty a organisé plusieurs concerts et le groupe a commencé à gagner le respect, même si Doherty a raté un certain nombre d'apparitions. La line-up du groupe a subi plusieurs modifications avant la stabilisation au cours de la fin de l'été 2004, avec Doherty au chant, Patrick Walden à la guitare, Gemma Clarke à la batterie et Drew McConnell à la basse.

En septembre et octobre 2004, Babyshambles ont entrepris une tournée, avec pour point culminant deux spectacles à la Scala de Londres. Malgré les craintes que la performance de Doherty ne serait pas cohérente, la tournée s’est faite à guichets fermés et a reçu les éloges de la critique. Leur deuxième single "Killamangiro" est sorti le 29 novembre 2004 sur Rough Trade Records, atteignant la place de numéro 8 au Royaume-Uni. Le groupe a entrepris une tournée en décembre 2004, les préoccupations croissantes du groupe sont le rapport inquiétant de Doherty à la toxicomanie. Lors d'un concert à Blackpool, le groupe a été obligé d’annuler le live car il était devenu clair que Doherty était trop intoxiqué pour jouer, et une émeute a éclaté à la London Astoria après que s’est Doherty abstenu de apparaître.

En janvier 2005, Gemma Clarke quitte le groupe, clamant les désaccords avec la direction. Il a ensuite été remplacé par Adam Ficek.

En avril et mai 2005, les Babyshambles ont passés plusieurs semaines en studio d'enregistrement aux Pays de Galles pour travailler sur leur premier album avec Mick Jones de The Clash, qui avait aussi travaillé avec Doherty sur la production des albums de The Libertines. L'album, intitulé « Down in Albion », a été filtré sur l'Internet, le 19 octobre 2005 et a été officiellement lancé le 14 novembre de la même année. Il a atteint le Top 10 sur la radio BBC. Le premier single de l'album, "Fuck Forever", était sortie le 15 août, atteignant la place de numéro quatre aux Royaume-Uni. Le second single, "Albion", lui est arrivé le 28 novembre et a atteint la place de numéro huit aux Royaume-Uni.

Plusieurs petits concerts ont lieu fin 2005.

Les Babyshambles ont annoncés qu’ils feraient trois petits concerts à Londres, Sheffield et Stoke en janvier 2006. À la surprise de ses fans, le groupe les a effectué sans le guitariste Patrick Walden, avec Doherty donc à la guitare. Walden est revenu pour un concert à Cambridge le 23 janvier et une tournée britannique en février. Il a joué son dernier concert avec le groupe au Shepherd's Bush Empire au cours de cette tournée, et n'est pas réapparu avec les Babyshambles depuis. Il est, toutefois, apparu en compagnie de Drew McConnell et Seb Rochford, jouant deux chansons des Babyshambles coécrite avec Pete Doherty.

En février 2006, les Babyshambles ont remportés le prix Naomi Award pour le pire live, et a été nominé pour plusieurs récompenses NME. Le groupe a joué "Albion" au spectacle pour les NME Awards, et Doherty a remporté le titre de l’homme le plus sexy.
En août 2006, les Babyshambles ont signés chez le label Parlophone pour la sortie d'un EP. Le groupe a publié l'édition limitée "Beg, Steal or Borrow", qui a été exclusivement à la disposition de ceux qui ont assisté au festival. Une copie gratuite de "The Blinding" est sortie dans le magazine The Big Issue.

Une version de la chanson des Clash "Janie Jones" est sortie grâce à B - Unique Records en octobre. Le single a été publié afin de recueillir des fonds pour la fondation Strummerville. Cette sortie a  été marquée car c’est la première fois que Carl Barat et Pete Doherty ont travaillé ensemble depuis la séparation de  The Libertines, mais ils ne se sont jamais rencontrés durant l'enregistrement.

Le 4 décembre 2006, « The Blinding EP » est sortie et a reçu des critiques élogieuses.

Le 18 janvier 2007, il a été annoncé que le groupe avait signé un contrat à long terme avec Parlophone. Le contrat aurait été pour trois albums. En février 2007, Babyshambles joué aux festivals Oxegen 2007, Glastonbury, V et T in the Park.

Le 1 octobre 2007 Babyshambles sortent leur deuxième album « Shotter’s Nation ». La liste des morceaux de l'album a été révélée le 23 juillet 2007.

Le premier single de l'album, "Delivery", est sortie le 17 septembre 2007, atteignant le numéro six aux Royaume-Uni après sa première semaine de vente.

 

Genres : Garage Punk, Post-punk revival, Indie Rock

 

Années d’activité : 2003-

 

Site officiel : http://www.babyshambles.net/

 

Myspace : http://www.myspace.com/babyshamblesofficial

 

Membres

Peter Doherty (chant/Guitare)

Adam Ficek (batterie)

Drew McConnell (Basse)

Mick Whitnall (Guitare)

 

Anciens membres

Scarborough Steve (chant)

Jamie Perrett (Basse)

Peter Perrett Jr. (Guitare)

Seb Rochford (batterie)

Gemma Clarke (batterie)

Patrick Walden (Guitare)

 

Discographie

Album

Down in Albion : 14 Novembre 2005

"La Belle et la Bête"– 5:05

"Fuck Forever" (Doherty, Walden) – 4:37

"Á rebours" (Doherty) – 3:23

"The 32nd of December" (Doherty) – 3:08

"Pipedown" (Doherty, Walden) – 2:35

"Sticks & Stones" (Doherty, Wolfe) – 4:51

"Killamangiro" (Doherty) – 3:13

"8 Dead Boys" (Doherty, Walden) – 4:16

"In Love with a Feeling" (Doherty, Walden) – 2:51

"Pentonville" (General Santana) – 3:49

"What Katy Did Next" (Doherty, Alan Wass) – 3:07

"Albion" (Doherty) – 5:24

"Back from the Dead" (Doherty, Wolfe) – 2:52

"Loyalty Song" (Doherty, Walden) – 3:32

"Up the Morning" (Doherty, Walden) – 5:43

"Merry Go Round" (Doherty) – 5:22

 

Shotter's Nation : 1 Octobre 2007

"Carry On Up The Morning" (Doherty, Whitnall) – 2:58

"Delivery" (Doherty, Whitnall) – 2:42

"You Talk" (Doherty, Kate Moss) – 3:30

"UnBiloTitled" (Doherty, Peter Wolfe, Adam Ficek) – 3:52

"Side of the Road" (Doherty) – 2:09

"Crumb Begging Baghead" (Doherty, Whitnall) – 3:44

"Unstookie Titled" (Doherty, Whitnall, Ficek) – 4:30

"French Dog Blues" (Doherty, Ian Brown, Moss) – 3:32

"There She Goes" (Doherty) – 3:36

"Baddie's Boogie" (Doherty, Whitnall, Moss) – 3:55

"Deft Left Hand" (Doherty, Whitnall, Moss) – 4:04

"Lost Art of Murder" (Doherty) – 4:38

 

EPs

Fuck Forever EP (Japon) (Septembre 2005)

Albion EP (Japon) (Juin 2006)

The Blinding EP UK #62 (Décembre 4, 2006)

 

Singles

"Babyshambles" UK #32 (Avril 2004)

"Killamangiro" UK #8 (Novembre 2004)

"Fuck Forever" UK #4 (Août 2005)

"Albion" UK #8 (Novembre 2005)

"Janie Jones" UK #17 (Octobre 30, 2006)

"Delivery" UK #6 (Septembre 17, 2007)

"French Dog Blues" (Octobre, 2007)

 

CD gratuit

"Beg, Steal or Borrow" (2006)

"Dirty Fame" (2006)

"The Blinding" (2006)

"Delivery (acoustic)" (2007)

Videos

"Killamangiro"

"Fuck Forever" par Jez Murrell

"Albion" par Roger Pomphrey

"Janie Jones" par Drew McConnell et Statik

"The Blinding" par Julien Temple

"Love You But You're Green" par Julien Temple

"Delivery" par Douglas Hart

"French Dog Blues" par David Mullett

 

DVDs

We Like To Boogaloo from the limited edition of Shotter's Nation (2007)

Up the Shambles - Live in Manchester (6 November 2007)



Clip
Delivery

 







Fuck Forever

 





The Blinding

 



Repost 0
Published by Rémi - dans Punk
commenter cet article
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 20:36

Biographie

Flux Of Pink Indians est un groupe de Punk originaire de Bishop’s Strotford, dans l’Hertfordshire en Angleterre.

Le groupe a été formé par le restant des membres de Epileptics (qui plus tard furent de changer de nom en Epi-X à cause d’une plainte déposée par L’Association Britannique sur L’Epilepsy). Les fondateurs étaient donc Colin Latter (chant) et Derek Birkett (basse) avec les guitaristes Andy Smith, Neil Puncher, et le batteur drummer Sid Ation (qui était aussi membre de Rubella Ballet). Leur premier s’intitule « Neu Smell », il est sortit sur le label Crass Records en 1981. Il incluse des chansons prônant le végétarisme et des idées anti-guerre, en témoigne le titre "Tube Disasters", qui porte un marque d’humour noir peu commun par ces pairs.

Sid est partit pour se consacrer entièrement à son autre groupe Rubella Ballet, il fut remplacé par Bambi, ancien du groupe Discharge, alors qu'Andy était remplacé par Simon Middlehurst. Cependant, tous les deux sont partis rapidement pour leur groupe original, The Insane. Tout en auditionnant pour leurs remplacements, Neil est aussi parti, et la line up a été complété par les anciens membres d’ Epileptics : le guitariste Kevin Hunter et le batteur Martin Wilson. Leur premier album, “Strive to Survive Causing the Least Suffering Possible” confirme la promesse engendrée par leur EP, et présente le propre label du groupe : Spiderleg label. À côté des chansons punks plus conventionnelles, le groupe s’attaque à la société de consommation. Le titre anti-religieux "Is Anybody There" en a été un bel exemple.

 

Le second LP du groupe “The Fucking Cunts Treat Us Like Pricks”,a été interdit par les vendeurs de HMV, et des copies ont été saisies par la police de Manchester du magasin de disque Eastern Bloc, qui a été chargé de montrer « les articles obscènes pour la publication pour le gain ». L’album  parle de la violence entre les hommes et les femmes, basées sur le vécu des membres du groupe, qui avait été sexuellement assailli.

En 1986, le groupe avait raccourci leur nom en Flux et ont sortit la même année leur troisième album « Uncarved Block ». Celui-ci a comporté des paroles plus philosophiques, largement influencé par le Zen Buddhisme et le livre de Benjamin Hoff “The Tao of Poohlargely ». il a été produit par Adrian Sherwood

Birkett, se servant de ses expériences avec Spiderleg, a continué a sortir des disques à succès sous le label One Little Indian Records, et emploie toujours le titre de Flux pour des projets occasionnels.

 

Années d’activité : 1980-1986

 

Membres fondateurs

Colin Latter (chant)

Derek Birkett (basse)

Andy Smith (guitare)

Neil Puncher (guitare)

Sid Ation (batterie)

 

Derniers membres

Dave "Bambi" Ellesmere (batterie)

Simon Middlehurst (guitare)

Kevin Hunter (guitare)

Martin Wilson (batterie)

Louise Bell (guitare)

Tim Kelly (guitare)

 

Discographie

1981 : Neu Smell (EP)

1982 : 1970s Have Been Made in Hong Kong (EP, Spiderleg Records)

1983 : Strive to Survive Causing the Least Suffering Possible (LP, Spiderleg Records)

1984 : The Fucking Cunts Treat Us Like Pricks (LP, Spiderleg Records)

1985 : Taking a Liberty (EP, Spiderleg Records)

1986 : Uncarved Block (LP, rilasciato con il nome di Flux, One Little Indian Records)

 

Repost 0
Published by Rémi - dans Punk
commenter cet article
29 septembre 2007 6 29 /09 /septembre /2007 02:07

Biographie

Black Cat Music est un groupe de punk rock originaire de la région urbaine de San Francisco en Californie. Ils se sont formés durant l’été 1998 par d’anciens membres de 2 groupes qui sont : The Criminals et the Receivers. Leur musique présente une combinaison de punk et de rock and roll couplé de lyrics poétiques. Avec cette formation, Black Cat Music sortent un EP et un premier disque intégral sous le label Cheetah's records. Ensuite, Black Cat Music décide de signer chez le label Lookout! Records. Le groupe réalise alors une tournée continentale. En 2004, le groupe sort une vidéo pour la chanson « the Jet Trash », dirigé par Vincent Haycock.

 

Site officiel : blackcatmusic.net

 

Myspace : Black Cat Music

 

Membres

Brady Baltezore : chant

Travis Dutton : guitare

Omar Perez : basse

Denny Martin : batterie

 

Anciens membres

Jon Carling : basse

Dan McComas : batterie

 

Discographie

This is the new romance EP : 1998 sur Cheetah's

The Only Thing We'll Ever Be Is All Alone LP/CD : 1999 sur Cheetah's

One Foot in the Grave EP : 1999 on Lookout!

Hands in the Estuary, Torso in the Lake : 2001 sur Lookout!

October, November : 2004 sur Lookout!


Clip
The Jet Trash

 

Repost 0
Published by Rémi - dans Punk
commenter cet article

Profil

  • Rémi
  • Passionné par la musique, et plus particulièrement l'univers sombre et envoutant du Metal, je souhaite au travers ce blog vous faire découvrir cet art.

Présentation



Iron TV a aujourd'hui plus de 2 ans d'activité. Toujours dans le but de vous faire découvrir de nouveaux groupes de Metal. Cette année verra l'apparition de musiques plus exotiques, de groupe sortant de l'ordinaire, mais n'ayant qu'une hâte, faire vibrer vos tympans jusqu'à l'explosion.

Rechercher

Visiteurs

Compteur gratuit

Archives